Avertir le modérateur

05/01/2008

Analyse critique du JT du 5 janvier 2008 à 13h00, présenté par Claire Chazal

Voici ma première critique du journal télévisé de 13h00 présenté par Claire Chazal. Dès le second sujet du journal, j'ai déjà quelque chose à noter : Elle ne nomme pas François Fillon en lançant le sujet sur son déplacement aux Antilles. Elle dit : "Le premier ministre français depuis hier aux Antilles ...". Avouez qu'il est bien rare dans un JT français de qualifier ainsi le premier ministre. Heureusement pour nous, elle prononce bien la phrase, qu'on aille pas imaginer qu'il est premier ministre depuis hier, ou plus troublant encore, français depuis hier...
Plus loin dans le journal, le lancement sur l'arrêt de la commercialisation du thon rouge a des ratés : "...le distributeur Auchan a pris la décision d'arrêter sa distribution donc, et donc d'arrêter sa vente".
Oui il y a bien deux fois le "donc". Mais ce qu'il y a de plus savoureux dans ce lancement, c'est l'information collatérale qui est donné avec la phrase d'après : "La France, qui s'est mise à la mode des suchis, ..." Puisqu'on vous le dit à la télévision c'est que ça doit être vrai...
Pour le sujet d'après, nous avons là ce que je conteste le plus dans les JT de Claire Chazal : l'information fausse, carrément. Voici le texte "Il y a trois ans tout juste un tsunami frappait une dizaine de pays de l'Océan Indien". Vous savez tous que ce n'est pas le 5 janvier 2005 mais le 26 décembre 2004 que cette catastrophe est survenue. Utiliser l'expression "trois ans tout juste" n'est donc pas juste. Admettons un instant que j'en fasse trop, et que cette expression soit à prendre comme étant relative. Même présenté ainsi c'est faux, puisque rien ne distingue cette phrase de la phrase qu'elle aurait pu prononcé le 26 décembre dernier. Dire au troisième anniversaire de la catastrophe "Il y a 3 ans tout juste" est juste. Le dire 3 ans et 10 jours plus tard est faire preuve de légèreté.
Je donne quand même un bon point à la présentatrice, car ce n'est pas si souvent que Claire Chazal se reprend en direct. A la fin du court sujet sur les élections en Georgie elle parle d'abord "d'ex-république du Caucase" avant de rectifier aussitôt : "d'ex république soviétique du Caucase".
Mais comme souvent, il faut garder le meilleur pour la fin. Chargée comme chaque samedi de lancer "Reportages", Claire Chazal ne réalise pas du tout l'ineptie de ce qu'elle dit :
"ces séniors qui ont un emploi du temps très chargé : ils sont amoureux" . Oui vous ne le saviez pas l'amour se gère comme un emploi du temps. Elle a sans doute remarqué que quelque chose n'allait pas car à cet instant elle a commencé à begayer – je ne vois pas d'autre qualificatif – avant d'enchainer. Ce qui donne dans la continuité le texte suivant : " ...ces séniors qui ont un emploi du temps ...heu... très chargé : ils sont amoureux heu...heu...a cau.. accroc au travail, ou accaparé aussi par une passion."
Si je vous disais qu'au final j'ai trouvé que Claire Chazal a fait moins de fautes que d'habitude, vous ne me croiriez pas, après tout ce que je vient d'écrire. Pourtant, cela reste ma conviction. C'est dire...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu