Avertir le modérateur

19/06/2008

Les propos de Bussereau

Le débat de ces derniers jours au parlement portait sur la réforme portuaire. Il y a eu d'ailleurs un débat dans le débat, puisque l'opposition a accusé la majorité de "manoeuvre", en ne déposant aucun amendement et en refusant d'en voter un seul, afin que le texte soit identique "à la virgule près" à celui déjà discuté au Sénat. Mais mon propos n'est pas d'évoquer cela, bien que je soit d'avis de dire qu'il y a bel et bien eu "manoeuvre".
Non, ce qui me fait écrire aujourd'hui est un échange entre Daniel Paul et Dominique Bussereau à l'occasion de l'examen des articles de cette réforme. Je cite d'après le compte rendu officiel de l'Assemblée Nationale :
 
M. Daniel Paul : (...) Je reviens un instant, Monsieur le ministre, sur l'article qu'a consacré L'Usine nouvelle à votre visite au port autonome du Havre, en janvier. Selon le magazine, la réforme « doit permettre (...) de créer (...) 30 000 emplois, tout en n'en perdant que 2 000 au travers de licenciements liés aux effets collatéraux de la réforme, notamment au niveau de services de gestion et de maintenance ». Vous ne nous avez rien dit de ces licenciements, Monsieur le ministre ; démentiriez-vous les propos que vous prête L'Usine nouvelle ?"
(...)
M. Dominique Bussereau, secrétaire d'État : J'ai adressé un démenti à L'Usine nouvelle, qui ne l'a pas publié. Ces choses arrivent, malheureusement. Il n'est donc pas question de supprimer ces emplois.

 
Si j'étais journaliste, je m'empresserais d'enquêter. Car après l'emploi comme "variable d'ajustement" de la politique publique, le licenciement comme "effet collatéral" d'une réforme, je trouve que ça vaut son pesant de polémique... Le journaliste imaginaire que je serais vérifierais sans tarder auprès de l'Usine nouvelle non seulement les propos de M. Bussereau, mais également le "circuit" du démenti, pour comprendre pourquoi il n'a pas été publié. Et si j'étais député de l'opposition, je ne manquerais pas de réclamer un démenti officiel, afin que M. Bussereau confirme bien que "personne ne resterait sur le bord du quai" ...

17:30 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : réforme, bussereau

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu