Avertir le modérateur

28/09/2008

Les preuves de l'exemplarité

L'élection – habituellement discrète – du Président du Sénat aura au moins le mérite de mettre au jour les avantages – pour ne pas dire les privilèges – dévolues à la fonction. C'est ainsi que ce (dimanche) matin, Xavier Bertrand s'est exprimé de la manière suivante : "Il faut mettre un terme à cette idée aberrante d'avoir un appartement à vie pour le président du Sénat. J'ai entendu parler de ça, je pense que ça n'a jamais été le cas auparavant, et il ne faut pas que ça voie le jour parce qu'à un moment difficile, une conjoncture difficile, l'exemplarité est essentielle."
Hélas, s'il y a loin de la coupe aux lèvres, il y a encore plus loin de la parole aux actes, surtout en politique ! Alors oui, pourquoi pas de l'exemplarité. Mais je demande à voir avant de croire !

22/09/2008

Pour : un juste prix de l'essence

Je pense que vous avez remarqué le yo-yo du prix du pétrole à la bourse de New-York : de 147 dollars le baril de "crude oil" en Juillet, à 100 dollars environ ces derniers jours. Autrement dit, le baril de brut a perdu 47% (!) de sa valeur en quelques semaines. L'essence a t-il baissé d'autant depuis juillet ? Certainement pas, et ce ne sont pas les explications embarrassées ou hypocrites des compagnies pétrolières qui y changeront quelque chose. Alors, à défaut de réclamer une fixation du prix de l'essence par l'Etat, je milite à présent pour l'institution d'une sorte de règle publique, qui puisse nous permettre à nous consommateur de calculer le prix moyen de l'essence en fonction du prix du baril de brut. Par exemple, un baril stable à 120 dollars, cela donne 1.45 euros le litre d'essence sans plomb 98. Le baril monte jusqu'à 150 dollars ? alors le prix monte de par exemple 12 centimes.  Il repasse à 120 dollars ? nous retrouvons les 1.45 euros du début. Ce que je veux dénoncer avec ce billet d'humeur, c'est que je suis certain - bien que n'ayant pas de chiffres pour étayer ma thèse - que nous payons aujourd'hui l'essence bien plus chère qu'au moment où le baril de pétrole a passé pour la première fois la barre des 100 dollars le baril. Je rejette l'argument consistant à dire qu'il y a un décalage entre le prix payé du brut et le prix à la pompe, car les compagnies pétrolières ont été très promptes à répercuter la hausse. C'est précisément cette réactivité qui me fait dire qu'une telle règle peut voir le jour sans même mettre en péril l'économie de ces entreprises (sic).

Précision du 5 octobre 2008

En me relisant, je vois que mon raisonnement  est peut-être trop confus. Il s'agit pour moi de mettre en musique une équation à 3 termes : le prix du baril de brut, le taux de change Dollar/Euro, et le prix payé à la pompe. Pour un même positionnement des deux premiers curseurs, le troisième devrait être facilement calculable, non ?

16/09/2008

ANPE : "You have ... papiers ?"

Hier Lundi 15 septembre, au "19/20" de France3, un sujet sur les vendanges est proposé. C'est que de plus en plus d'étrangers viennent en France pour les vendanges, dont désormais des chinois. C'est ainsi qu'Audrey Pulvar "lance" le reportage. Pour être au plus près des saisonniers, l'ANPE a installé un bungalow d'emploi dans les vignes. Mais il y a sans doute un problème de recrutement, car la personne qui prend les candidatures a un anglais plus qu'approximatif. On l'entend soudain demander à une étrangère : "You have...heu...papiers ?".
Vous le vérifierez sans peine sur la vidéo disponible sur le site même de France3 , entre 19mn03 et 19mn05. Trois secondes qui donnent de l'ANPE une drôle d'image...

20:42 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france 3, reportage, anpe, vendanges

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu