Avertir le modérateur

05/01/2009

Internet : La censure au secours de la démocratie ?

L'Australie, qui a pourtant bien les pieds sur Terre en dépit de sa position sur le globe, serait-elle tombée sur la tête ? Car il est question dans ce pays de filtrer Internet, rien que cela. On le sait, certains pays le font déjà, dont la Chine et la Corée du Nord, et parfois avec la complaisance pour ne pas dire la complicité de grandes sociétés (Google, Microsoft). Mais on sait également à quoi s'en tenir dans ces pays à propos de la liberté d'expression, de la liberté de la presse ou bien encore de la libre pensée politique...
Pour en revenir à l'Australie donc, il est fortement question de filtrer Internet au travers d'une base de données qui serait scrutée à chaque demande d'accès à un site web. Si le site que vous souhaitez voir n'est pas dans la liste, c'est bon vous pourrez le consulter. Mais s'il est "black-listé", alors vous ne pourrez pas. L'argument lié à la mise en place de ce dispositif est aussi imparable qu'incontestable : Il faut défendre la protection de l'enfance et lutter contre la pornographie, la cyber-criminalité, le terrorisme...
Derrière cela se cache quelque chose de bien pire : le contrôle d'Internet. Jusqu'à présent Internet est (était?) "libre" : en France et dans la plupart des pays du Monde, l'accès aux sites n'est soumis à aucun filtre. C'est la loi et elle seule qui peut déterminer si un site doit être fermé ou pas, et parfois pour des raisons moins grandioses. Pour ajouter à l'excellent texte que j'ai trouvé ici, je rappelle au lecteur qu'en France la loi initiale créant le fichage ADN des individus était réservé aux seuls délinquants sexuels multi-récidivistes. Cela a bien changé depuis (et très vite !), puisque ces derniers temps un jeune homme a du aller devant les juges pour faire admettre qu'on ne pouvait pas lui prélever son ADN au seul motif qu'il était voisin. Il a eu gain de cause, mais s'il n'avait pas lutté juridiquement son ADN serait dans le fichier (en tant que ... voisin je le rappelle). Un ballon d'essai concernant le filtrage d'Internet en France a été lancé – avec discrétion peut-être – mais il faut bien commencer un jour à sonder les foules et l'opinion...
La Liberté est un bien précieux qu'il faut cultiver en dépit de ses mauvaises graines. Notre monde n'est pas parfait et Internet ne le sera pas plus, même filtré. La lutte contre ces fléaux que sont la pédo-pornographie, la drogue ou le terrorisme passe par la loi(1) et l'éducation des masses, pas par une base de données des sites internet à ne pas visiter.

(1) Je sais qu'il y a des pervers partout, et peut-être s'en trouvera t-il un pour me dire que ce sera la Loi qui instituera la création d'une base de données filtrant les sites internet interdits...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu