Avertir le modérateur

05/02/2009

Nouveau jeu : constituer son gouvernement

La révélation faite il y a quelques jours par Lilian Thuram(1) m'a inspiré ce billet. Et si je me lançais moi aussi dans l'exercice de la composition d'un gouvernement ? Après tout peu importe les compétences réelles ou supposées des impétrants, il y a de la place pour tout le monde désormais, si j'ai bien compris la "méthode" actuelle de notre Président de la République. Voici donc en exclusivité pour ce blog "mon" gouvernement. Et à la réflexion les choix ne sont pas tous si farfelus que cela, même si j'avoue m'être bien amusé parfois(2)(3).

  1. Ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire : Nicolas Hulot. Cet intitulé de ministère a été fait pour lui. Tout autre personne à ce poste rend ce ministère caduc, alors autant mettre l'original.
  2. Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales : Christiane Taubira. Il faut à ce poste un homme à poigne, donc une femme...
  3. Ministre des Affaires étrangères et européennes : Daniel Cohn-Bendit. Il faut d'urgence ressouder le couple Franco-Allemand, et installer quelqu'un d'authentiquement pro-européen. Et puis il faut aussi mettre un peu d'ambiance lors des conseils des ministres.
  4. Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi : Marc Touati. L'homme ne manque jamais une occasion ni d'analyser la crise actuelle, ni d'expliquer comment en sortir. Avec lui aux commandes de l'économie française, c'est la croissance qui reviendrait au galop.
  5. Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville : Delphine Batho. J'ai été très impressionné par ses prises de paroles à l'Assemblée Nationale lors de la discussion du projet de loi organique relatif à l'application des articles 34-1, 39 et 44 de la Constitution. Elle mériterait d'être plus connue.
  6. Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Dominique Voynet. Elle ne voudrait pas du ministère de l'écologie, et celui de la santé est pris.
  7. Ministre de la Défense : Général Philippe Morillon. On a déjà eu des enseignants à l'Education, des médecins à la Santé, des médaillés olympiques aux Sports, je n'ai pas souvenir qu'il y ait eu un jour des militaires à la Défense. Voilà qui est réparé...
  8. Ministre de l’Agriculture et de la Pêche : Jacques Chirac. Je doute qu'il accepte ceci dit...
  9. Ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance économique : ministère fusionné avec celui de l'économie, voir plus haut.
  10. Ministre de l’Education nationale : N'importe quel énarque sachant écrire fera parfaitement l'affaire. L'histoire de la Vème république démontre que le meilleur ministre est celui qui ne fait pas de réformes. Dès lors ce poste reste purement administratif et protocolaire.
  11. Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : fusionné avec le ministère de l'Education Nationale, ce qui ne va pas plaire – une fois encore – aux chercheurs. Mais bon, on gagne en train de vie de l'Etat ce qu'on perd en popularité auprès des chercheurs.
  12. Ministre de la Santé, des Sports et de la Vie associative : Patrick Pelloux. Je suis certain que ses réformes sont mauvaises, et j'ai très envie de le démontrer...Attitude toute machiavélique, puisque je compte sur "la rue" pour réclamer très vite sa démission et installer quelqu'un d'autre (voir point 6).
  13. Ministre du Logement : J'ai songé à Martin Bouygues, connu pour ses compétences en ce domaine. Mais je me demande si cela n'implique pas aussi de surveiller de près les commandes de l'Etat...
  14. Ministre à vie de la Culture et de la Communication : Jack Lang. Vous aurez noté le (discret) changement dans l'intitulé de ce ministère...
  15. Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique : Philippe Seguin, mais son nom sera rayé par le Président de la République d'un trait de plume rageur...
  16. Ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire : Calixthe Beyala. Je connais peu le personnage, mais c'est si tentant...

    (1) L'ancien footballeur professionnel a révélé avoir refusé d'entrer dans le gouvernement de François Fillon.
    (2) J'ai respecté le dernier ordre protocolaire connu. Vous voudrez bien m'excuser s'il a changé depuis.
    (3) Il n'y dans cette liste que les ministres, mais si vous insistez je peux proposer une liste de secrétaires d'Etat.

Commentaires

où est le Président !!!??? car en fait peu importe les ministres maintenant, il ne serve que de faire valoir ou de tête de TURC!!!
vite une réponse!!!!

Écrit par : girardot | 05/02/2009

Avant de développer ma réponse, je rappelle ici deux articles de notre Constitution : "Article 8. Le Président de la République nomme le Premier ministre. (...). Sur la proposition du Premier ministre, il nomme les autres membres du Gouvernement et met fin à leurs fonctions."
L'article 20 lui, prévoit que "le Gouvernement détermine et conduit la politique de la nation."

Sinon je comprends - et je partage l'essentiel - de votre courte analyse qui consiste à dire que nos ministres actuels ne sont que des "faire-valoir". Je suis juste surpris qu'il n'y ait pas eu encore de gros "clash" - sous-entendez démission spectaculaire et soudaine - avec un ministre dit d'ouverture. Ce devraient pourtant être parmis eux qu'on devrait trouver en trouver un prêt à vouloir reprendre sa "liberté". S'ils sont entrés dans ce gouvernement, c'était bien pour être tout sauf des "faire-valoir" justement...

Écrit par : AlterEgo | 05/02/2009

Bonjour,

Amusant !
J'ai écrit en 2005 un roman de politique fiction sous le titre "IL PRESIDERA".
Un personnage virtuel et quasi idéal se présentait à l'élection de 2007 face aux candidats réels (mais pas encore déclarés) de cette élection.
Afin d'éviter les trahisons de ses prédecesseurs il annonçait les ministres présentis pour son futur gouvernement.
Plusieurs noms sont communs entre cette liste et la votre, peut-être avez vous lu "IP" !!!
Cela dit, pour les autres , c'est sujet à caution !
Bon courage !

Écrit par : DUCHÊNE Charles | 06/02/2009

Merci pour votre commentaire. Non je n'ai pas lu "Ip", mais je trouve l'idée intéressante. Pour vous parler du "Making Off" de mon texte, j'ai imaginé au départ ne mettre que des personnes en "décalage", un peu à l'image de "l'idée" Lilian Thuram. Et puis au moment de poser les noms j'ai évolué. Cela n'est pas toutefois mon "XV" idéal, ce billet reste avant tout un billet d'humeur. J'accepte donc la critique, je considère en effet que je n'ai pas tout à fait "terminé" l'exercice.
Par exemple on m'a suggéré - fort habilement - de mettre plutôt Karim Achoui comme ministre de la Justice. J'avoue que l'idée est très drôle, et non dénué de sens pratique. Après tout l'homme peut se vanter d'avoir connu à la fois les prétoires et les prisons, ce qui n'est pas le cas des précédents gardes des sceaux...

Écrit par : AlterEgo | 06/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu