Avertir le modérateur

26/03/2009

No pace à Strasbourg

Pour quelques jours encore, une ville de France est interdite de paix : Strasbourg. Il n'est pas compliqué de réaliser combien est choquante l'action de la police consistant à faire retirer des balcons - ne fusse que d'un seul - des drapeaux appelant à la paix et disant non à l'OTAN. Je suis solidaire de l'action entreprise, mais pour autant je tiens à me démarquer des appels lancés par telle ou telle organisation politique, en lequel je suis incapable de me reconnaître. Je sais qu'il ne sera entendu de personne, mais l'appel que je lance aux strasbourgeois et à eux seuls(1), est de mettre à leur fenêtre ou balcon n'importe quel drapeau(2), et de le laisser en vue jusqu'à la fin du sommet de l'OTAN le 4 avril prochain. Par pur esprit de provocation, et si j'habitais Strasbourg, je m'empresserais pour ma part de mettre le drapeau des pirates...
A chacun de suspendre le drapeau de son choix, c'est pour moi l'unique moyen d'affirmer son pacifisme sans risquer d'être récupéré politiquement. Sans compter qu'il mobilisera un nombre important de personnel de police pour procéder aux retraits des objets du délit...


(1) Comme dans chacun de mes billets, le féminin est ici implicite, qu'on n'aille pas imaginer que j'oublie les strasbourgeoises. Par ailleurs je suis contre toute tentative de récupération de cette action, aussi je n'appelle pas à son extension à toutes les communes de France.

(2) Un drap blanc suffit d'ailleurs. Non comme symbole de reddition mais comme symbole de paix.

18:44 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : strasbourg, otan, paix, drapeau

24/03/2009

Le passé d'Hervé

Je ne sais pas s'il faut parler ici de liberté bafouée ou pas, toujours est-il qu'Hervé Novelli a obtenu de faire retirer d'internet un reportage qui rappelait son passé de militant d'extrême droite. 
Cette première a de quoi surprendre, pour ne pas dire de quoi choquer. Notez que même dans les cas de reportages "bidonnés", il n'a jamais été question d'une quelconque suppression physique de quelque support que ce soit. On peut donc considérer qu'il y a là un précédent fâcheux selon l'expression consacrée, et ce d'autant plus que les faits sont avérés : Hervé Novelli a bel et bien fait partie d'un mouvement d'extrême droite, passé qu'il ne semble pas renier au premier abord. S'il réclame la suppression du reportage le concernant, ce n'est pas parce que ce passé est faux, mais bel et bien parce que ce passé est vrai. Mais est-ce si grave après tout ? Là est tout le débat en fait. Car si la réponse est oui, alors on doit en déduire que tout passage - même limité - par la case extrême droite condamne l'homme public (ou la femme) à traîner ce passé toute sa vie. J'ai pour ma part été marqué par ce passage d'un livre de Vladimir Volkoff : "Essayez de vous présenter dans un salon ou un bureau comme nazi, même repenti : vous verrez le résultat. (...) Comme un ex-communiste vous serez bien reçu partout, je dis bien partout." Et l'auteur de préciser aussitôt : "Les communistes ont réussi à faire oublier : - Que le communisme a coûté la vie à une centaine de millions d'être humains (...) - Qu'il a inventé les camps de concentration - Qu'il a déporté des populations entières (...)"(1)
Sans chercher à excuser Hervé Novelli bien au contraire, je condamne - mais de ma place cela ne vaut rien - la volonté de vouloir effacer toute trace de son propre passé(2). Quant à la plainte pour diffamation j'espère qu'elle sera sans suite, car je ne vois ce qu'il y a de faux ou d'outrancier.

(1) in "Petite histoire de la désinformation", page 141. Editions du Rocher 1999.
(2) Puisqu'on parle de passé "gênant", et pour donner une note plus légère à mon billet, je suis curieux de savoir si, par exemple, Jean-Luc Delarue accepterait que l'on rediffuse le "Mon Zénith à moi" où il était l'invité de Michel Denisot...

19:04 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hervé novelli, passé

17/03/2009

Retour de la France dans l'OTAN : la liberté de dire "oui"

Le vote de cet après-midi sur la réintégration de la France dans le commandement intégré militaire de l'OTAN ne servira à rien, pas même à avaliser le souhait de la représentation nationale, puisqu'en engageant sa responsabilité le gouvernement veut avant tout faire taire les critiques en provenance de son propre camp. Dit autrement, les députés de l'UMP et du Nouveau Centre n'ont que la liberté de dire "oui", là où chaque autre député peut faire son choix en toute conscience(1). Sans aller jusqu'à rappeler que parfois certains ont démissionné pour moins que cela, il faut tout de même remonter à loin pour voir un "49-3" appliqué dans son esprit d'origine(2). 
Mais je regrette encore plus que le débat n'ait pas vraiment lieu sur le fond. Ce sont les toutes dernières déclarations du président russe Poutine Medvedev qui me l'ont fait réaliser. Ce dernier annonce une politique de réarmement pour 2011, pour faire face à l'OTAN. Je me demande si ce n'était pas le but poursuivi, car à quoi sert l'OTAN sans un ennemi déclaré ? Ce ne sont tout de même pas les 40 000 talibans armés (tout au plus) qui peuvent à eux seuls justifier l'existence de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord ? Pour moi la réalité est que l'OTAN a avant tout besoin d'ennemis pour continuer de vivre.  

(1) Je suis fier d'être adhérent d'un parti politique qui dans sa charte éthique a inscrit à l'article 5 : "[pour les élus] la liberté de vote est la règle".
(2) Rappelons ici que l'intention du Constituant au moment de rédiger le "49-3" était bel et bien de forcer la main de la majorité à l'assemblée nationale. Ce n'est que plus tard que cet article a été utilisé contre l'opposition.

16/03/2009

Téléphonie mobile : la France en retard sur l'Ouganda !

Ce n'est pas sans surprise que j'ai lu dans un article de Jeune Afrique, qu'Orange allait devenir le cinquième opérateur téléphonique en Ouganda. N'oublions pas qu'en France - et pour près de 40 millions d'abonnés contre 13 millions en Ouganda - il n'y a que trois opérateurs de téléphonie mobile. Etrangement, la concurrence n'a pas l'air très libre en ce domaine, puisque d'une part les 3 opérateurs se sont entendus illégalement pour maintenir à un niveau anormalement élevé les prix, et que d'autre part le quatrième opérateur ne sera véritablement en mesure de vendre ses abonnements qu'en 2011 au mieux...
Espérons toutefois que la concurrence Ougandaise bénéfiera au consommateur, car actuellement le SMS coûte là-bas 3 fois plus cher qu'en France. Espérons aussi que le besoin soit réel, et que ce n'est pas là un moyen d'échanger l'implantation de grandes entreprises internationales contre une réduction de la dette.

14/03/2009

Terrorisme : le million, le million !

C'est fait. Il y a un million de terroristes dans le monde. Ce n'est pas moi qui le dit, mais un article du quotidien américain USA Today. La "watch list", autrement dit liste de surveillance a atteint ce chiffre. Cette liste a été mise en place par les Etats-Unis dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, et dont l'objet est de mettre en fiche tout individu suspect. Et comme le précise un encadré, les choses sont allées de mal en pis : En mai 2005, 288 000 personnes étaient dans ce fichier, 755 000 en mai 2007 et désormais un million. La hausse est de 32% depuis 2007, et ce en dépit du retrait de 33 000 noms pour cause de "doublon" ou autre information manifestement erronée ou dépassée. D'ailleurs cette histoire de "doublon" reste importante puisqu'on estime que seulement 400 000 noms réellement différents sont présents dans cette base de données. A l'inefficacité du moyen s'ajoute donc l'inefficacité de la gestion. Mais ce que je retiens de ceci est l'ignorance dans lequel nous sommes tous de savoir à partir de quels critères nous pourrions être dans cette liste.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu