Avertir le modérateur

16/10/2010

Manifestations : Le tabou des chiffres

Pour reprendre une expression, "Là ça devient sérieux". Dans le bras de fer opposant les syndicats au gouvernement sur la réforme des retraites, la manifestation et l'importance comptable des cortèges qui en découlent deviennent soudain le prisme par lequel il faut regarder. Ce dernier semble d'ailleurs devenir de moins en moins déformant puisque nous avons eu droit ces derniers temps aux premières tentatives objectives de comptage des manifestants.
Et le moins que l'on puisse dire est que les chiffres sont loins d'être ceux annoncés par les organisateurs, et ne sont même pas ceux de la police. Les quelques tentatives, effectuées par Médiapart entre autre, dénombrent des cortèges bien moins fournis. A l'article de "La Croix" vient s'ajouter ce matin celui du "Figaro", qui bien entendu enfonce le clou avec une jubilation non dissimulée.
J'ai pour ma part toujours défendu un comptage objectif et le plus précis possible du nombre de manifestants, tout simplement parce que les organisateurs se servent de ce chiffre comme moyen de pression. Dès lors sa précision prend autant d'importance qu'il est mis en avant. Les organisateurs ont parlé de 3 500 000 manifestants pour la manifestation du 12 octobre dernier. Il est maintenant quasi certain qu'il n'y avait pas 3 500 000 personnes dans les rues ce jour-là, mais à peine 3 fois moins...
Combien seront-ils le 19 ? Et surtout, surtout quelle méthode de comptage comptent employer les organisateurs maintenant que la presse contrôle par elle même le nombre de personnes présentes aux manifestations ? Le silence coupable des syndicats sur cette question mérite débat. Faut-il contester la méthode de médiapart, faut-il mettre en place une autre méthode et crier partout : "Voyez nos chiffres et refaites les calculs si vous pensez qu'ils sont faux !". De mon coté je m'interroge : pourquoi - par exemple - le chiffre de 3 500 000 est-il annoncé sans jamais donner ligne après ligne les résultats de chaque ville ? Pourquoi personne ne réclame jamais ce détail ?
En refusant de jouer le jeu du comptage objectif et le plus précis possible(1), les organisateurs ont désormais un caillou dans leur chaussure. Charge à eux de le retirer rapidement.

(1) Utopie ? Je rêve qu'organisateurs et police coopérent et non pas s'affrontent sur ce terrain du comptage.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu