Avertir le modérateur

25/11/2011

De l'usage de l'argument d'autorité en politique

C'est un drôle d'argument que j'ai entendu il y a déjà quelques jours(1) à propos des 35 heures.
Celui qui en parlait n'était autre que Gérard Longuet, actuel ministre de la défense et par conséquent membre éminent du gouvernement.
Lorsqu'on lui a posé la question de savoir s'il fallait sortir des 35 heures ou pas, sa réponse a été pour le moins surprenante : "Les 35 heures ont été malthusiennes. Les RTT sont formidablement sympathiques, j'en ai bénéficié comme salarié dans le secteur privé c'est formidablement sympathique (...)"
Ainsi nous apprenons au détour d'une réponse que Gérard Longuet a été précédemment salarié du secteur privé, et de surcroît cadre "au forfait", puisque les cadres dirigeants ne sont pas soumis au régime des 35 heures et a fortiori à celui des RTT. 

Il faut dès lors en déduire que soit l'actuel ministre de la défense a été cadre "non dirigeant" dans le privé - ce qui est finalement la preuve d'une belle reconversion - soit il ne dit pas la vérité(2), ce qui serait bien regrettable de la part d'un membre si haut placé du gouvernement...

Mais au-delà de cet aspect somme toute secondaire, il est intéressant de noter - car c'est rare en politique - qu'il est fait usage ici de l'argument d'autorité : "j'ai testé pour vous les 35 heures, c'est formidablement sympathique mais...", voilà comment on pourrait résumer la pensée du ministre de la défense. Reste à savoir si son expérience personnelle a été suffisante pour qu'il puisse avoir un avis "autorisé" sur la question...

(1) Interview donnée le 22 novembre au matin sur la radio RMC (écouter à 9:47)  
(2) Une possibilité que je n'envisage pas bien qu'elle soit du domaine du possible est que Gérard Longuet ait été un cadre dirigeant bénéficiant des RTT. Ce serait là un cumul plutôt embarrassant.

20/11/2011

Quand un astéroïde "frôle" la Terre...

Comme l'a dit récemment un homme politique, quel dommage que les français ne soient pas si forts que cela en calcul mental. Autrement on ne pourrait pas leur annoncer qu'un astéroïde a "frôlé" la Terre comme je l'ai lu ici : "L'astéroïde 2005 YU55 a "frôlé" notre planète dans la nuit de mardi à mercredi, en passant à quelque 324.600 km du centre de la Terre."
La taille de 2005 YU55 étant de 400 mètres, il passe en réalité à 811 500 fois son diamètre de notre planète, pas de quoi s'affoler.
Vous persistez à ne pas visualiser la situation ? Prenez une bille (diamètre 1,5cm ), elle représentera notre astéroïde. Pour simuler la notion de "frôlé" chère aux journalistes il vous faudra placer la Terre (une sphère de 47 mètres de diamètre pour respecter les proportions ! ) à 12 kilomètres, 172 mètres et 50 centimètres. Comme quoi avec un minimum de calcul on voit qu'il y a tromperie intellectuelle et que le terme de "frôlé" est clairement inadapté. A moins qu'on ait voulu faire peur à peu de frais...

17:38 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : astéroïde, terre, 2005 yu55

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu