Avertir le modérateur

15/08/2012

Un secret industriel : le prix de l'essence

Dans la torpeur - toute relative - de l'été revient sur le devant de la scène un presque serpent de mer : le juste prix de l'essence. Cette fois-ci nous verrons ce que nous verrons puisqu'une commission (encore une !) va être mise en place pour étudier "la formation et la transparence des prix des carburants". J'ai déjà parlé du sujet sur ce blog mais je souhaite en parler de nouveau, ne serait-ce que pour bien préciser ma pensée.

Comme beaucoup j'imagine je cherche à comprendre comment est "fabriqué" le prix de l'essence. Le premier critère est le prix du baril de pétrole. Que ce soit le Brent ou le Light Crude Oil finalement peu importe car nous sommes là en face du même phénomène : nous avons un prix exprimé en dollars. Par exemple 105$ le Brent ou 98$ le light crude oil. 
Deuxième élément d'importance, le taux de change entre Euro et Dollar. Pour reprendre mon exemple, payer un baril 115$ avec un Euro valant 1.21 dollars revient à payer un baril 98$ quand l'Euro est à 1.42 dollars. Ce que je veux démontrer ici est que c'est une relation affine qui lie le prix du baril et le taux de change. 
Une fois ajouté les taxes - qui bien que complexes ne restent qu'un pourcentage du prix - il reste encore les fameuses marges. Elles sont connues depuis peu puisque Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip),l'a annoncé lui-même : "Du raffinage à la distribution, les marges du secteur ne sont que de 20 centimes par litre et d'un centime seulement pour la distribution". 
Grâce à cette précieuse indication nous savons qu'il y a 21 centimes de marge par litre d'essence. Cette marge est-elle elle même fixe ou proportionnelle au prix de l'essence à la pompe nous ne le savons pas, mais imaginons qu'elle soit fixe. Nous avons alors entre les mains tous les éléments pour calculer le prix de l'essence puisque nous en connaissons toutes les variables : le prix du baril, le taux de change Euro/Dollar, les 21 centimes de marges et une constante T représentant la part de l'Etat (TIPP). On voit surtout que ce qui devrait faire évoluer le prix à la pompe est uniquement et seulement l'évolution du ratio en prix du baril et taux de change Euro/Dollar. Les autres valeurs étant des constantes elles peuvent disparaître de la formule. 
Or il est impossible de mettre en équation cette fameuse formule qui permettrait non seulement de retrouver comment le prix a été calculé mais qui autoriserait à tout consommateur de calculer lui-même le futur prix en fonction de l'évolution des paramètres en question. Comme je l'ai dit dans un précédent billet sur le sujet "Le prix semble sorti tout droit d'une loterie où le consommateur est perdant à tous les coups... ".
Gageons que la commission chargée de ce dossier arrivera à la même conclusion que moi.

11:49 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essence, pétrole, prix, pompe

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu