Avertir le modérateur

09/01/2013

Et pour un frôlement de plus...

On parle beaucoup d'astronomie en ce moment et sur le fond ce n'est pas pour me déplaire, moi qui a toujours eu un intérêt particulier pour le monde des étoiles. Mais hélas la plupart du temps les articles que l'on peut lire dans la presse non spécialisée ne sont pas à la hauteur. Le dernier sujet - le retour d'Apophis - ne déroge pas à la règle. Ce qu'il y a d'extraordinaire c'est que j'ai déjà évoqué le caillou ici-même.

Mais reprenons les termes utilisés dans l'article du Figaro de ce jour. Tout d'abord voyons ce beau chapeau car l'astéroïde va "frôler" la Terre. Une fois de plus le terme frolé est bien mal choisi (euphémisme !). Si je compare avec cet autre frôlement il en est même diablement éloigné. En reprenant mon échelle, il faudrait placer votre bille à 536 Kilomètres pour simuler le "frolé" du journaliste. Preuve par l'absurde que le terme est tout sauf approprié à l'événement.

Voyons ensuite le nom même d'Apophis dont on veut nous faire croire qu'il vient en droite ligne de la tradition consistant à donner aux sphères qui nous entourent des noms de Dieux mythologiques. Ici la réalité est bien plus terre à terre si j'ose dire. Il faut se replacer en 2004 quand l'astéroïde a été baptisé. A l'époque il fallait marquer les esprits et faire prendre conscience à l'opinion publique du danger de ces bolides célestes. Il a donc été nommé Apophis non pas en hommage à un Démon lambda mais à cause de la bande dessinée "On a marché sur la Lune" où Tintin à bord de la fusée qui l'emmène vers la Lune manque d'entrer en collision avec ... Apophis. Je n'ai de cesse de le dire ici au fil de mes billets, toutes ces histoires d'astéroïdes n'ont pour unique objectif que de justifier des budgets. Nous n'avons rien à craindre ni d'Apophis ni de tout autre bolide. Qu'on se le dise une fois pour toute.

Pour conclure enfin je veux tout de même signaler que l'article dit une chose et son contraire - ce qui ne fait qu'apporter de l'eau à mon moulin : Au début on nous explique que "les passionnés d'astronomie seront ravis de pouvoir découvrir à l'œil nu un astéroïde géant mercredi soir." pour ensuite corriger le tir et finalement admettre que "les astronomes amateurs pourront l'observer, peut-être même avec de simples jumelles". Sur Twitter on appelle ça un "#fail".

 

18:39 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : astéroïde, astronomie

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu