Avertir le modérateur

09/12/2013

Interrogation climatique

Le réchauffement climatique est en marche depuis (au moins) 30 ans. Ce n'est pas moi qui l'affirme mais le GIEC. Depuis 1983 nous avons connu des années chaudes, voire très chaudes. Vous le savez je suis un "interrogationniste" et dans cette perspective je me suis posé la question suivante : Si je prends le jeu de données de ma station météo(1) de ces 30 dernières années, verrais-je cette hausse ? La question me semble pertinente aussi me suis-je lancé dans l'exercice. J'ai décidé de le faire aujourd'hui, sur un coup de tête, en prenant les données de la station météo la plus proche de chez moi (merci à Infoclimat). Par chance - car ce n'est pas toujours le cas - aucune année n'est manquante depuis 1983. Comme il s'agit du passé ces chiffres sont réputés définitifs.
capture48.png
Pour la journée du 9 décembre donc, j'ai un minimum absolu à -3° et un maximum absolu à 12,4°. Mais l'amplitude moyenne n'est que de 3.6°, ce qui est somme toute logique pour un début décembre. Voici pour les premiers éléments. Mais pour apprécier s'il y a ou non réchauffement il faut se tourner vers les moyennes glissantes et observer si les chiffres augmentent ou restent stables. L'essai avec une moyenne glissante à 5 ans n'est pas probante car trop sensible - c'est le cas de le dire - aux températures extrèmes. C'est ainsi qu'en 1991 la moyenne est à 1° et même 0,8° entre 2001 et 2005. A l'inverse le "maxi du mini" si je puis dire atteint 5,7° en 2000 et 2001. Mais une fois encore ces écarts sont trop importants pour en déduire quoi que ce soit. Tournons nous donc vers la moyenne glissante à 10 ans. L'écart en mini et maxi se réduit puisqu'on oscille entre 2,9° pour 1996 et 5,2° pour 2001. Une fois encore impossible de voir ici une hausse, la tendance de ces dernières années serait même à la baisse avec une moyenne des 10 dernières années de mesure à 3,6° contre 4° pour les 10 premières années de mesure. Plus on étend la plage de la moyenne et plus les écarts se réduisent, conséquence logique. Du coup sur le "15 ans" je vois un mini varier entre 3,5° et 4,3°. Il faut aller sur du "20 ans" pour voir une tendance plus lourde - encore que - puisque là le mini est à 3,4° et le maxi à 4,5°.
Ma conclusion est que ce jeu de mesures - pourtant établi sur les 30 dernières années réputées les plus chaudes de la planète - ne me permet pas d'affirmer que le réchauffement climatique existe, pourquoi ? Est-ce parce que j'ai choisi exprès un jeu de données qui me permet d'affirmer ce que je crois ? Je ne pense pas, je n'ai pas choisi ce jeu pour ses résultats mais pour l'étudier. Est-ce ma ville qui est épargnée par le réchauffement qui nous entoure ? Il n'y a aucune raison objective pour que ce soit le cas. Est-ce parce que ma méthode (l'étude des moyennes glissantes) est biaisée, voire fausse ? Mais alors comment dire s'il y a réchauffement ou pas sans étudier les variations dans le temps en omettant les "anomalies statistiques" ?
Décidément je n'arrive pas à me prouver que le réchauffement est là et je reste avec mes interrogations.

(1) Le lieu exact n'a en l'espèce aucune importance.

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu