Avertir le modérateur

14/04/2014

Je n'y crois pas : le réchauffement climatique (VIII)

Les rapport du GIEC se suivent et hélas se ressemblent. Pour moi qui reste un "interrogationniste", ce n-ième document continue de jeter de l'ombre et non de la lumière sur le réchauffement climatique. L'article du Monde publié ce jour est un bon résumé de ce qu'annonce l'organisation aussi vais-je me baser dessus pour préciser ma réflexion.
Le premier point concerne ce que j'avais relevé dans mon dernier billet sur le sujet, à savoir le recul de l'horizon. Pour la première fois dans un rapport du GIEC il est fait explicitement référence à la période "2081-2100", un horizon vous en conviendrez assez lointain. Comme je l'ai déjà écrit, j'aurais bien voulu lire une "auto-critique" ou du moins un retour sur expérience par rapport au premier rapport justement, et qui date de 1992, il y a déjà 22 ans. C'est non seulement plus que la période 2081-2100 mais de surcroît nous avons des données historiques. Notamment j'aurais bien voulu comprendre pourquoi le "plateau" que nous venons de connaître (en dépit des années chaudes qui se succèdent année après année la croissance de la température au niveau mondial ne progresse pas, c'est l'effet "plateau"), n'a pas pu être détecté par les différents modèles. Pour le dire autrement, pourquoi ces modèles qui nous prédisent un fort réchauffement seraient justes s'ils n'ont pas été capables de prédire cette stagnation dans les températures.
Autre point sur lequel je voudrais dire un mot, ce sont les fourchettes. J'ai tout de même l'impression que plus on avance dans ce XXIème siècle et moins les modèles sont précis. Selon le Monde "Les modèles climatiques prévoient, selon quatre scénarios plus ou moins pessimistes, une élévation de la température comprise entre 0,3 °C et 4,8 °C pour la période 2081-2100, par rapport à la moyenne de 1986-2005" ce qui revient peu ou prou à dire qu'on est incapable de prédire de combien sera cette hausse. Idem pour l'élévation du niveau des océans : Nous sommes passé de l'intervalle "18-59cm" en 2007 à l'intervalle "26-98cm" avec ce rapport. C'est-à-dire qu'en 7 ans l'imprécision qui était de 41cm est maintenant de 72cm ! Beau progrès...
Enfin je trouve que le GIEC va bien au-delà de ses prérogatives en décrivant les conséquences économiques, sociales et politiques du réchauffement qu'il annonce. Sans compter que certaines phrases laissent perplexes telle celle décrivant l'Afrique comme un continent qui manque d'eau ou encore l'allusion à la sécheresse du sud de l'Australie, situé en plein désert...
Bref ce n'est pas encore avec ce rapport-ci que je serai convaincu que "l'élévation de la température terrestre relevée depuis le milieu du XXe siècle est bel et bien le fait de l'accumulation des gaz à effet de serre d'origine humaine". Avec le prochain alors ? Rien n'est moins sûr...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu