Avertir le modérateur

11/02/2016

Comment tirer 600 millions de dollars de revenus à partir du pétrole ?

Les estimations - je devrais dire les expertises - font de Daech un exportateur de pétrole à hauteur de 600 millions de dollars par an. Même si cela n'est qu'une goutte (n'oublions pas que ces mêmes experts estiment le trésor de guerre de l'organisation terroriste à 2 200 milliards de dollars, 3 300 fois plus !), je reste dubitatif sur la réalité de ce chiffre.
Commençons par calculer combien faut-il de barils de pétrole pour arriver à 600 millions de dollars. Si nous prenons comme prix de marché un baril à 40$ il faut en produire 15 millions pour arriver aux 600 millions annoncés, soit une production journalière de 41 095 barils.
On oublie de le préciser mais il faut du personnel pour arriver à cette production. Dit de manière étrange, le pétrole de Daech c'est combien d'emplois ? Admettons tout de même que - fort de leur puissance dans la région - ils tiennent sous leur joug l'ensemble de la filière, il n'en demeure pas moins que nous restons avec un écueil de taille : écouler la marchandise.
Mais nous sommes de nouveau aidés par les experts qui expliquent que le pétrole passe par un réseau de contrebande et que - in fine - il est mélangé (je n'ose pas dire blanchi, du pétrole ...) au pétrole turque dont on ne peut plus ensuite isoler les provenances.
C'est cette étape qui devrait susciter le plus d'interrogations : A qui Daech vend-il son pétrole ? A quel prix ? Ajoutons aussi que si Daech produit 15 millions de baril par an il faut que le réseau de contrebande à qui ce pétrole est vendu ait les épaules logistiques assez fortes pour tenir ce rythme...
Car enfin il n'est pas possible d'imaginer une organisation achetant un pétrole dont elle ne tirera aucun bénéfice. Le bon sens consisterait plutôt à imaginer que Daech «brade» son pétrole et que la marge permet aux intermédiaires d'écouler cette marchandise à la provenance douteuse.
Se pose aussi la question de l'Etat turque car si les experts disent vrai le pétrole de Daech se mélange si bien au pétrole officiel qu'on ne peut plus ensuite distinguer l'un de l'autre. La Turquie le sait-elle ? Et partant de là cherche t-elle à éradiquer ces réseaux de contrebande ou à l'inverse s'en accomode t-elle ? Car après tout c'est elle qui recueille au final le fruit de la vente.
Cela implique donc que Daech doit produire bien plus que 45 000 barils/jour pour obtenir un «résultat net» de 600 000 000 $. Disons 90 000, presque autant que l'Iran ? Mais plus on augmente le chiffre de départ et plus il devient irréaliste...

18:31 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : daech, pétrole

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu