Avertir le modérateur

23/06/2009

De l'intérêt de ne pas avoir la mémoire courte

Après le drame du vol Air France Rio-Paris (dont c'est à ma connaissance le premier accident aérien médiatisé via son numéro de vol), des images se révélant être celles de la série "Lost" ont été diffusées par certaines télévisions étrangères. Dans la plupart des cas, les chaînes se sont excusées très vite de cette confusion. Et TF1 d'y aller de son article, sur le thème "voyez comme certaines télés font mal leur travail, en ne vérifiant pas leur source". Mais là c'est l'hôpital qui se moque de la charité : TF1 ne se souvient donc pas que le soir du 27 décembre 2004, faute de posséder déjà des images du raz-de-marée(1) qui venait de déferler en Asie du Sud-Est, Claire Chazal a tout simplement passé à la place un extrait du film Le Jour d'Après pour donner aux télespectateurs une "idée" de ce que cela pouvait représenter.

(1) Le mot "tsunami" devrait être exclusivement réservé aux raz-de-marée se produisant sur les côtes japonaises.

10:30 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tf1, vol af447, lost

25/04/2009

Voyager sans son blog

Il est des pays lointains où l'on ne rêve pas d'aller... Pourtant, durant tout le mois de mai je serai dans un de ces pays-là, et ce pour des raisons professionnelles(1). 
La conséquence principale est que ce blog ne sera pas alimenté avant longtemps. J'avais imaginé écrire un carnet de voyage - après tout vu le lieu pas banal et la longueur du séjour pourquoi pas - mais voulant préserver mon anonymat, je ne vais pas le faire. Je serais en effet amené à donner trop de précisions sur le lieu exact(2) où je me trouve, sur mon activité, et par déduction sur mon entreprise et sa localisation en France, etc. Bref, par principe de précaution pas de reportage "Live from...".
Le carnet existera néanmoins, mais il sera à diffusion privée(3). Je vous conseille d'en profiter pour lire - ou relire - certains articles de ce blog. Je vous invite également à signer cette pétition.
Quant à moi je suis sur le point de partir, ma valise est (presque) prête. Décollage mardi en fin d'après-midi et arrivée sur place le lendemain à 6 heures du matin, avec sans doute déjà 25 degrés dehors et 80% d'humidité dans l'air. Ensuite place à 30 jours de régime hôtel - bureau - hôtel...

(1) Que l'on ne s'y trompe pas : j'ai été volontaire pour cette mission. Mais je suis bien obligé de reconnaître que ce n'est ni Tahiti, ni les Seychelles. Imaginez plutôt une Somalie sans la guerre, ce sera plus proche de la réalité...
(2) Ce billet est géolocalisé, mais sur le "via" et non pas sur la destination finale.
(3) Celles et ceux qui me connaissent. Il y en a !

23:00 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : séjour, voyage

19/04/2009

TF1 et le commentaire subliminal

Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas critiquer les textes de Claire Chazal (cela fait longtemps que je ne me suis plus prêté à l'exercice, ceci dit), mais ceux du reportage sur les essais qualificatif de Formule I du Grand Prix de Chine. Vous pouvez le regarder ici (13:00) et l'écouter, je doute que vous ne trouviez le message subliminal. Réécoutez bien, tout à la fin du reportage (14:25). Pourquoi Thomas Senecal tient absolument à parler de l'avenir - soudain plus rose - de l'écurie Brawn ? Serait-ce parce que cette dernière a enfin trouvé un troisième sponsor ? Gagné ! Le cameraman ne s'y trompe d'ailleurs pas, puisqu'un subtil zoom avant nous le montre sur le nez de la voiture. Or ce sponsor miraculeux(1), n'est autre que le groupe AB, groupe auquel TF1 s'intéresse de plus en plus.
Allez, pour une fois on va dire que c'est une coïncidence. A moins que...

(1) Le commentateur le rappelle : "(...) les comptes sont bons pour Brawn, au bord de la faillite il y a deux mois."

11:10 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tf1, formule 1, brawn, groupe ab

26/03/2009

No pace à Strasbourg

Pour quelques jours encore, une ville de France est interdite de paix : Strasbourg. Il n'est pas compliqué de réaliser combien est choquante l'action de la police consistant à faire retirer des balcons - ne fusse que d'un seul - des drapeaux appelant à la paix et disant non à l'OTAN. Je suis solidaire de l'action entreprise, mais pour autant je tiens à me démarquer des appels lancés par telle ou telle organisation politique, en lequel je suis incapable de me reconnaître. Je sais qu'il ne sera entendu de personne, mais l'appel que je lance aux strasbourgeois et à eux seuls(1), est de mettre à leur fenêtre ou balcon n'importe quel drapeau(2), et de le laisser en vue jusqu'à la fin du sommet de l'OTAN le 4 avril prochain. Par pur esprit de provocation, et si j'habitais Strasbourg, je m'empresserais pour ma part de mettre le drapeau des pirates...
A chacun de suspendre le drapeau de son choix, c'est pour moi l'unique moyen d'affirmer son pacifisme sans risquer d'être récupéré politiquement. Sans compter qu'il mobilisera un nombre important de personnel de police pour procéder aux retraits des objets du délit...


(1) Comme dans chacun de mes billets, le féminin est ici implicite, qu'on n'aille pas imaginer que j'oublie les strasbourgeoises. Par ailleurs je suis contre toute tentative de récupération de cette action, aussi je n'appelle pas à son extension à toutes les communes de France.

(2) Un drap blanc suffit d'ailleurs. Non comme symbole de reddition mais comme symbole de paix.

18:44 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : strasbourg, otan, paix, drapeau

24/03/2009

Le passé d'Hervé

Je ne sais pas s'il faut parler ici de liberté bafouée ou pas, toujours est-il qu'Hervé Novelli a obtenu de faire retirer d'internet un reportage qui rappelait son passé de militant d'extrême droite. 
Cette première a de quoi surprendre, pour ne pas dire de quoi choquer. Notez que même dans les cas de reportages "bidonnés", il n'a jamais été question d'une quelconque suppression physique de quelque support que ce soit. On peut donc considérer qu'il y a là un précédent fâcheux selon l'expression consacrée, et ce d'autant plus que les faits sont avérés : Hervé Novelli a bel et bien fait partie d'un mouvement d'extrême droite, passé qu'il ne semble pas renier au premier abord. S'il réclame la suppression du reportage le concernant, ce n'est pas parce que ce passé est faux, mais bel et bien parce que ce passé est vrai. Mais est-ce si grave après tout ? Là est tout le débat en fait. Car si la réponse est oui, alors on doit en déduire que tout passage - même limité - par la case extrême droite condamne l'homme public (ou la femme) à traîner ce passé toute sa vie. J'ai pour ma part été marqué par ce passage d'un livre de Vladimir Volkoff : "Essayez de vous présenter dans un salon ou un bureau comme nazi, même repenti : vous verrez le résultat. (...) Comme un ex-communiste vous serez bien reçu partout, je dis bien partout." Et l'auteur de préciser aussitôt : "Les communistes ont réussi à faire oublier : - Que le communisme a coûté la vie à une centaine de millions d'être humains (...) - Qu'il a inventé les camps de concentration - Qu'il a déporté des populations entières (...)"(1)
Sans chercher à excuser Hervé Novelli bien au contraire, je condamne - mais de ma place cela ne vaut rien - la volonté de vouloir effacer toute trace de son propre passé(2). Quant à la plainte pour diffamation j'espère qu'elle sera sans suite, car je ne vois ce qu'il y a de faux ou d'outrancier.

(1) in "Petite histoire de la désinformation", page 141. Editions du Rocher 1999.
(2) Puisqu'on parle de passé "gênant", et pour donner une note plus légère à mon billet, je suis curieux de savoir si, par exemple, Jean-Luc Delarue accepterait que l'on rediffuse le "Mon Zénith à moi" où il était l'invité de Michel Denisot...

19:04 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hervé novelli, passé

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu