Avertir le modérateur

10/02/2009

Lefebvre, l'OTAN et le Cerveau.

Dans son interview d'hier, Frédéric Lefebvre est revenu sur la prochaine intégration de la France dans la chaîne de commandement de l'OTAN. Si vous prenez le temps de regarder la vidéo, vous verrez également que le porte-parole de l'UMP en profite pour jeter sa haine sur François Bayrou. A peine le journaliste évoque t-il son nom, que la réplique - sans doute préparée d'avance - fuse telle une fusée (!) : "Ah...l'homme du passé !". Hélas, n'en déplaise à Frédéric Lefebvre le débat n'est pas de parler du passé(1). L'intégration à l'OTAN c'est pour aujourd'hui et c'est pour longtemps, sans consultation ni même explication(2). Et comme l'a fort justement noté François Bayrou lors de son discours de clôture de la convention nationale du MoDem, "(...) il n'est pas sérieux d'imaginer qu'une décision de cette importance puisse être remise en cause à chaque alternance. Une majorité gagne, on entre dans le commandement intégré de l'OTAN, l'autre majorité gagne, on sort du commandement intégré de l'OTAN. (...) C'est impossible". Nous n'avons pas eu le choix, Il a décidé pour nous de ce qui était le mieux pour sa la France. Moi je regrette déjà toute cette époque où nous n'étions pas dans l'OTAN, ce qui permettait parfois d'en rire. Et pourquoi pas imaginer un "remake" avec notre actuel porte-parole de l'UMP en "Cerveau" ? Mauvaise idée en fait, car le hold-up serait certainement raté !

(1) Patience...nous aurons bientôt l'occasion de parler du passif de l'UMP !
(2) J'aurais compris - à défaut d'apprécier - que le Président de la République vienne à l'Assemblée Nationale expliquer sa décision. Il en a désormais le droit.

08/02/2009

Nicolas Sarkozy, convaincant...à moitié

Les deux sondages publiés l'un par le Figaro et l'autre par Le Parisien - Aujourd'hui en France à la suite de l'intervention télévisée du chef de l'Etat ont donné des résultats différents. "convaincant" pour l'un, "n'a pas convaincu les français" pour l'autre. Je me suis intéressé pour ma part à un point plus précis du sondage du Figaro, au score réalisé en fonction de l'opinion affichée de la personne sondée. Autrement dit, pour 83% des gens de droite Nicolas Sarkozy a été convaincant, et pas convaincant pour 83% des gens de gauche. Il aurait été intéressant dans ces cas de faire une analyse plus poussée, afin de comprendre pourquoi le Président de la République a pu dans le même temps convaincre 17% des électeurs de gauche et en décevoir autant dans son propre camp électoral. La réponse se trouve certainement dans la perception des mesures annoncées, avec sans doute à la clé quelques surprises. En tout état de cause, mon opinion sur ces deux sondage est faite : Je renvoie dos à dos convaincus et non convaincus, victimes si j'ose dire des marges d'incertitudes. Fifty-Fifty diraient les anglais...

05/02/2009

Nouveau jeu : constituer son gouvernement

La révélation faite il y a quelques jours par Lilian Thuram(1) m'a inspiré ce billet. Et si je me lançais moi aussi dans l'exercice de la composition d'un gouvernement ? Après tout peu importe les compétences réelles ou supposées des impétrants, il y a de la place pour tout le monde désormais, si j'ai bien compris la "méthode" actuelle de notre Président de la République. Voici donc en exclusivité pour ce blog "mon" gouvernement. Et à la réflexion les choix ne sont pas tous si farfelus que cela, même si j'avoue m'être bien amusé parfois(2)(3).

  1. Ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire : Nicolas Hulot. Cet intitulé de ministère a été fait pour lui. Tout autre personne à ce poste rend ce ministère caduc, alors autant mettre l'original.
  2. Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales : Christiane Taubira. Il faut à ce poste un homme à poigne, donc une femme...
  3. Ministre des Affaires étrangères et européennes : Daniel Cohn-Bendit. Il faut d'urgence ressouder le couple Franco-Allemand, et installer quelqu'un d'authentiquement pro-européen. Et puis il faut aussi mettre un peu d'ambiance lors des conseils des ministres.
  4. Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi : Marc Touati. L'homme ne manque jamais une occasion ni d'analyser la crise actuelle, ni d'expliquer comment en sortir. Avec lui aux commandes de l'économie française, c'est la croissance qui reviendrait au galop.
  5. Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville : Delphine Batho. J'ai été très impressionné par ses prises de paroles à l'Assemblée Nationale lors de la discussion du projet de loi organique relatif à l'application des articles 34-1, 39 et 44 de la Constitution. Elle mériterait d'être plus connue.
  6. Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Dominique Voynet. Elle ne voudrait pas du ministère de l'écologie, et celui de la santé est pris.
  7. Ministre de la Défense : Général Philippe Morillon. On a déjà eu des enseignants à l'Education, des médecins à la Santé, des médaillés olympiques aux Sports, je n'ai pas souvenir qu'il y ait eu un jour des militaires à la Défense. Voilà qui est réparé...
  8. Ministre de l’Agriculture et de la Pêche : Jacques Chirac. Je doute qu'il accepte ceci dit...
  9. Ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance économique : ministère fusionné avec celui de l'économie, voir plus haut.
  10. Ministre de l’Education nationale : N'importe quel énarque sachant écrire fera parfaitement l'affaire. L'histoire de la Vème république démontre que le meilleur ministre est celui qui ne fait pas de réformes. Dès lors ce poste reste purement administratif et protocolaire.
  11. Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : fusionné avec le ministère de l'Education Nationale, ce qui ne va pas plaire – une fois encore – aux chercheurs. Mais bon, on gagne en train de vie de l'Etat ce qu'on perd en popularité auprès des chercheurs.
  12. Ministre de la Santé, des Sports et de la Vie associative : Patrick Pelloux. Je suis certain que ses réformes sont mauvaises, et j'ai très envie de le démontrer...Attitude toute machiavélique, puisque je compte sur "la rue" pour réclamer très vite sa démission et installer quelqu'un d'autre (voir point 6).
  13. Ministre du Logement : J'ai songé à Martin Bouygues, connu pour ses compétences en ce domaine. Mais je me demande si cela n'implique pas aussi de surveiller de près les commandes de l'Etat...
  14. Ministre à vie de la Culture et de la Communication : Jack Lang. Vous aurez noté le (discret) changement dans l'intitulé de ce ministère...
  15. Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique : Philippe Seguin, mais son nom sera rayé par le Président de la République d'un trait de plume rageur...
  16. Ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire : Calixthe Beyala. Je connais peu le personnage, mais c'est si tentant...

    (1) L'ancien footballeur professionnel a révélé avoir refusé d'entrer dans le gouvernement de François Fillon.
    (2) J'ai respecté le dernier ordre protocolaire connu. Vous voudrez bien m'excuser s'il a changé depuis.
    (3) Il n'y dans cette liste que les ministres, mais si vous insistez je peux proposer une liste de secrétaires d'Etat.

01/02/2009

L'idée pas drôle pour lutter contre le réchauffement climatique

Je ne suis pas – loin de là – le plus ardent défenseur du concept d'empreinte écologique. Mais vouloir tout ramener à cela donne à certains de drôles d'idées. Ainsi apprend t-on aujourd'hui dans un article publié par le Times, que Jonathon Porritt, à la tête de la Commission pour le Développement Durable en Grande-Bretagne, considère que le meilleur moyen de lutter contre le réchauffement climatique est de limiter la population mondiale, rien que cela. Pour reprendre ses termes, "avoir plus de deux enfants dans une famille, c'est inviter le Diable à sa table". Tout ça fait froid dans le dos, d'autant que le clou est vite enfoncé : "infléchir la courbe de la population au travers de la contraception et de l'avortement doit être au coeur des politiques pour combattre le réchauffement climatique"(1). Je suis très curieux de savoir ce que les concepteurs et les défenseurs de l'empreinte écologique pensent de cette "théorie"... Les positions radicales et extrémistes prospèrent sur tout, y compris sur des idées qui au départ sont généreuses(2).

(1) "(...) curbing population growth through contraception and abortion must be at the heart of policies to fight global warming.".
(2) Lutter contre la pollution de notre planète est un concept auquel j'adhère sans réserves. Ma contradiction porte sur la question : "Les émissions de CO2 générées par l'Homme sont-elles la cause du réchauffement planétaire ?", question à laquelle je suis tenté de répondre "Non".

20/01/2009

My (very short) open letter to Barack Obama

Mr President,

I'm just one among millions of other people full of hope on that day. I know you have so much to do, and so little time in fact.
But if I'm happy you have been elected as the 44th President of the United States of America, it's just for one little thing : As a foreigner, I'll be now able to understand almost all the words from the President speeches. This was impossible before. The way you're talking and your accent are just "great" for me. Now to be more serious one second, I just do hope you'll be able to do all you want to do. For your country and for abroad.
I don't believe in God, but in case I'm wrong you deserve to be blessed by Him.

AlterEgo

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu