Avertir le modérateur

10/07/2008

50 mille milliards d'euros en e-mail

On trouve en ce moment sur le site internet du journal Le monde un article parlant des scams, ces e-mail censés vous apporter fortune, à défaut de vous apporter gloire. Mais je prend ma plume car je conteste deux choses lues. Premièrement, l'estimation des gains générés par ces escroqueries : "plusieurs centaines de millions de dollars par an" d'après Olivier Zilbertin, qui lui-même cite Wikipédia. S'il n'a pas été dupe des promesses de filles ou nièces de dirigeants africains, il a été bien crédule de ne pas nuancer cette affirmation. Si déjà cette arnaque rapportait réellement tant que cela, que ferait les récipiendaires d'une telle somme d'argent d'après vous ? Elle servirait à alimenter d'autres trafics, et une nouvelle mafia aurait déjà vu le jour. J'estime pour ma part le montant "réel" à quelques milliers de dollars par an, guère plus. Sans compter que ce chiffre doit de plus être en baisse constante année après année. Il est de notoriété publique que quelques américains y ont laissé des dollars, mais c'était du temps où cette arnaque se pratiquait par fax. Internet n'est là qu'un nouveau support pour une pratique ancienne, si je peux dire. Deuxième point que je voudrais contester, c'est lorsque le journaliste explique la parade : "Dorénavant, toutefois, ces escrocs n'ont qu'à bien se tenir. Dans leur sillage opère une nouvelle génération de justiciers". Il se trouve que je n'ai pas attendu de lire l'article pour avoir le site des croque-escrocs dans mes signets. J'ai d'ailleurs regardé depuis quelle date j'ai eu connaissance de ce site. Et j'ai lu : novembre 2006. Ce n'est donc pas "nouveau". Et si comme le suppose Olivier Zilbertin "les plus doués, dit-on, parviendraient même à leur soutirer de l'argent", alors je suis prêt à le confirmer dans ma rubrique Mea Culpa, à défaut de manger un chapeau que je ne porte pas...

18:49 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : scam, internet

08/07/2008

Le Climat en Terre plate

Le Monde a consacré un nouvel article au réchauffement climatique. Il s'agissait en fait de couvrir le Conseil informel des ministres de l'environnement et de l'énergie de l'Union européenne. Dans ce cadre, Rajendra Pachauri président depuis 2002 du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), et récent Prix Nobel de la Paix a donné une interview au journal. J'ai retenu cet échange :
Question : Que pensez-vous des doutes exprimés par certains sur la réalité du changement climatique ?
Réponse : Ils sont marginaux et reflètent le plus souvent des intérêts particuliers qui redoutent d'être pénalisés par la transition à une économie "décarbonée". Mais, objectivement, il n'y a plus de place pour le doute. La science a apporté tellement de preuves. Nous n'avons plus besoin d'aucune démonstration pour savoir sur une base scientifique que le réchauffement climatique est en cours et que l'essentiel de ce réchauffement est le fait des activités humaines. Mais il restera toujours des gens pour le contester. Il existe encore une Société de la Terre plate, dont les membres continuent et continueront encore pendant des siècles de nier la rotondité de la Terre...

J'en prend pour mon modeste grade ici ! Pourtant je ne suis qu'un citoyen lambda, je n'ai pas d'intérêts particuliers à défendre, et je ne redoute pas la transition à une économie "décarbonée". Bien au contraire, je l'appelle de mes voeux !
Mais le pire est que mon attitude est maintenant assimilée par le GIEC à du négationnisme, et dans son acception la plus terrible... Comme puis-je oser continuer de penser que le réchauffement n'existe pas après cela ?
Pourtant, le parallèle avec la "Société de la Terre Plate", qui se veut d'après M. Pachauri l'argument ultime, tombe platement à l'eau si j'ose dire. Tout simplement parce que cette "société" n'est qu'une farce assumée comme telle par ses créateurs. Si vous lisez l'anglais allez voir leur site, et vous comprendrez très vite que le propos n'est pas de nier que la Terre est ronde, mais de s'amuser à imaginer quels arguments pourraient être mis en avant pour "expliquer" que la Terre est plate. Je pense entre autres à ce "schéma" (argument 3) qui explique que la terre ne peut pas être ronde, puisque sinon un habitant du Pôle Sud ne pourrait que tomber... Personne de sérieux ne peut défendre cela, c'est une évidence qui tombe sous le sens !
Alors soit M. Pachauri croit "pour de bon" que la Société de la Terre plate défend réellement cette cause, et alors je suis étonné par sa crédulité ; soit on lui a parlé de cette "société", et il a décidé de l'utiliser dans son argumentaire sans vérifier quoi que ce soit. Dans les deux cas, son jugement est pris en défaut.

07/07/2008

N'oubliez personne

Un souffle de liberté a parcouru une bonne partie du Monde avec la libération d'Ingrid Bétancourt. Elle et bien d'autres n'ont toutefois pas arrêté de répéter qu'il ne fallait pas pour autant oublier les autres otages, celles et ceux qui sont toujours retenus contre leur gré en Colombie. Mais je n'ai entendu aucune voix s'élever et rappeler qu'à Guantanamo, des centaines de "prisonniers" sont aux mains des Etats-Unis au mépris de tout droit élémentaire. Entre les FARC et l'Administration Bush, les plus inhumains ne sont pas ceux que l'on croit de prime abord. L'enlèvement en Colombie – s'il est bien évidemment condamnable – relève d'un choix politique des FARC. La détention à Guantanamo relève de l'arbitraire, la personne détenue ne pouvant même pas connaître les charges pesant contre elle. Ingrid Bétancourt a rappelé les mauvais traitements qu'elle a subit durant sa longue détention. Des preuves existent maintenant pour démontrer que la torture est régulièrement pratiquée à Guantanamo. Ingrid Bétancourt a été libérée sans conditions, à la suite d'une audacieuse opération militaire. De nombreuses personnes ont passé plusieurs années à Guantanamo avant d'être relachées, libres, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elles. Ni par les Etats-Unis, ni par leur pays d'origine. Alors combattre pour la Liberté est un noble combat auquel j'adhère sans réserves, mais quitte à dire "n'oubliez personne", n'oubliez vraiment personne.

06/07/2008

Dopage et langue de bois

Le Tour de France 2008 vient de s'élancer. A défaut d'être le "tour du renouveau", cette 95ème édition se doit d'être exemplaire sur le plan de l'éthique sportive. Rappelons ici que tous les vainqueurs depuis 1998 sans exception – ont été soit convaincus, soit soupçonnés de dopage. Mais à mon sens les règles du jeu sont faussées dès le départ de ce tour. Voyez ce communiqué officiel – presque triomphal – publié ce jour : "Trente-six tests sanguins ont été effectués dimanche avant le départ de la deuxième étape du Tour de France, sur des coureurs de quatre équipes différentes (Lampre, CSC, Columbia et Saunier Duval), et aucun n'a été déclaré inapte."
Inapte...ce terme me laisse bien sceptique. Je ne suis spécialiste ni en lutte contre le dopage, ni en hématologie. Néanmoins, je sais que le taux d'hématocrite au-delà duquel un coureur cycliste est dopé inapte est de 49%. Le taux rencontré chez vous et moi est lui de 42 ou 43%. Autrement dit, ce règlement légalise - j'assume ce terme - le dopage. Et combien sont-ils encore à prendre des substances sous couvert d'un certificat médical ? La lutte efficace contre le dopage passe par l'interdiction pure et simple de tout traitement à "usage thérapeutique". Un coureur a besoin de soins ? Il se soigne, et malade ne peut donc participer à aucune épreuve sportive. C'est aussi simple que cela, et le sport en sortira grandi.

16:09 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, tour de france, dopage

04/07/2008

Cómo decíamos ayer

Je ne parle pas un mot d'espagnol, en dépit de plusieurs années d'étude de la langue de Cervantès. Toutefois, une expression m'est restée : "Cómo decíamos ayer". Au moment où Ingrid Bétancourt recouvre la liberté, cette phrase est revenue du fond de ma mémoire. La longue parenthèse de la détention vient de se refermer, et à l'image de Fray Luis de León, Ingrid Bétancourt pourra débuter son prochain discours politique par ces mots : "Cómo decíamos ayer ...".

17:10 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ingrid bétancourt

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu