Avertir le modérateur

24/04/2008

La réforme et la souris

"Enfin !" serait-on tenté d'écrire, la réforme des institutions va avoir lieu. Je me souviens de ce candidat à l'élection présidentiel qui disait à un journaliste qu'aucun citoyen ne venait jamais l'aborder en lui parlant spontanément de la nécessité de réformer les institutions. Sans doute ne suis-je pas un citoyen ordinaire lorsque je songe à l'importance que je donne à nos institutions, et à leur nécessaire réforme. Mais en l'espèce, la montagne accouche d'une souris.
Surtout, j'attendais de savoir dans quelles conditions le Président de la République allait pouvoir s'exprimer devant le Parlement. Las, on peut vraiment parler ici d'un service minimum à en croire l'exposé des motifs. S'il pourra bien "prendre la parole devant le Parlement réuni en Congrès ou devant l'une ou l'autre de ses assemblées", il n'en demeurera pas moins que "sa déclaration pourra être suivie d'un débat hors sa présence - mais non d'un vote". Et de préciser que "cette procédure nouvelle aurait vocation à n'être mise en oeuvre que dans des moments particulièrement solennels de la vie de la Nation.".
Je ne suis pas constitutionnaliste, mais à l'usage on aura un discours par mandat, histoire de présenter sa politique, guère plus. Au final c'est une retouche toute formelle : le Président lira lui-même son texte au lieu de le faire lire. Il fallait au moins une commission pour cela...
Une réforme bien plus courageuse aurait été d'autoriser l'Assemblée Nationale à forcer le Président à venir s'exprimer, dans des conditions législatives proches de celles qui permettent aujourd'hui de déposer une motion de censure. L'opposition parlementaire aurait là une arme pour éclairer tout débat d'importance. On pourrait même envisager un vote de "confiance / défiance", qui sans remettre en cause de manière formelle la légitimité du Président de la République, serait un sérieux avis en cas de "défiance" majoritaire. Au moment où les lignes entre partis politiques bougent, un tel article constitutionnel aurait tout intérêt à voir le jour.

17/04/2008

Demain, un autre feu de forêt

Après l'AFP et le prochain tremblement de terre d'importance en Californie, voici Reuters et les feux de forêts.
Comme hier donc, des scientifiques dont il serait inopportun de mettre en doute les travaux et les conclusions, ont annoncé que "les feux de forêt pourraient gagner en intensité, en fréquence et en durée à mesure que le climat se réchauffe, accélérant ainsi le processus des changements climatiques et risquant de créer un cercle vicieux". La Conférence de l'Union Européenne des géosciences va même plus loin, car "selon des chercheurs (...), les incendies pourraient s'étendre à des régions pour l'instant épargnées par le phénomène". De la combustion spontanée en somme..
Mais selon Brian Amiro "le réchauffement cause davantage d'incendies qui, en libérant le carbone contenu dans les végétaux, accroissent à leur tour le réchauffement". Autrement dit, la Terre se réchauffe à cause des feux de forêt. Une forêt brûle, il fait plus chaud, et cela provoque un incendie de forêt. J'exagère ? Relisez le texte et comparez...
Tout cela me laisse bien perplexe, et je vais vous épargner le "copier-coller" de ce que j'ai écrit il y a tout juste 24 heures. Ici je n'en pense pas moins, et jouer les Cassandre est vraiment pratique, rapide, pas cher, et sans risque de perdre sa place d'expert !

15/04/2008

La Charte et le badge

Qui peut affirmer ne pas vouloir lutter "pour un monde meilleur" ? Moi-même, je lutte au quotidien pour un monde meilleur. Les athlètes aussi – du moins ceux qui refusent le dopage, je m'empresse de le préciser – veulent un monde de fraternité. Et les Jeux Olympiques sont le point culminant de ces valeurs. La charte olympique est bien longue à lire, près de 109 pages. Mais tenons-nous en au chapitre 1, point 1 (le gras est de moi) : "Sous l’autorité suprême du Comité International Olympique, le Mouvement olympique comprend les organisations, les athlètes et les autres personnes qui se soumettent à la Charte olympique. Le but du Mouvement olympique est de contribuer à la construction d’un monde meilleur et pacifique en éduquant la jeunesse par le biais d’une pratique sportive en accord avec l’Olympisme et ses valeurs."
Exégèse rapide, pourquoi écrire "Le but du Mouvement olympique est de contribuer à la construction d’un monde meilleur", et dans le même temps refuser de voir écrire "Pour un monde meilleur" ? Je laisse le CIO face à cette incohérence.

Pourtant, il faut plus que jamais défendre la Charte Olympique et les valeurs qu'elle entend promouvoir ou protéger. Il faut cesser de mélanger la politique et le sport. Voyez les discours qui maintenant se radicalisent, qui disent ou écrivent "Pékin = Berlin". Il y a un discours politique à tenir face aux gouvernants chinois, et il y a un discours sportif à tenir face au Comité Olympique chinois. Le temps de la politique et de la diplomatie n'est pas celui des Jeux. Mais il est encore temps de demander l'application la plus large de la Charte Olympique à la Chine. Et d'en profiter pour avoir des précisions sur les mesures anti-dopage. Cette simple question n'est pas si éloignée que cela de la "crise tibétaine", croyez-moi.

Complément

J'ai appris que le président du CIO, Jacques Rogge, a invoqué l'article 51-3 de la charte olympique, pour expliquer le refus du "badge", au motif que le texte précise qu'"aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n'est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique". Hélas, ce "monde meilleur" est extrait de l'article 1-1 de cette même charte. Le Président du CIO ira t-il jusqu'à amender l'article 51-3 en ajoutant après "raciale" : " ou tout extrait de cette même charte olympique". Et si la volonté affichée est que tous les athlètes portent un "signe commun", je propose un badge où il serait marqué dans la langue de la délégation (je propose ici un texte en français) : "Pour un monde meilleur", avec dessous le nom de la Délégation (par exemple "France") et dessous encore les anneaux olympiques... Ca aurait du style, croyez-moi.

Le MoDem, la vraie force du futur

Comme adhérent du MoDem, je ne peux que soutenir François Bayrou dans son combat pour l'émergence d'une nouvelle force, la force démocrate. De sa conférence de presse d'hier, je retiendrais ces mots, que je vous demande de méditer (c'est moi qui ajoute du gras là où je veux insister)  : "Car il y va d’un(...) enjeu bien plus important que l’existence d’un parti ou le combat d’un homme ou d’une équipe.
(...). Le fond de cette manœuvre, c’est de mettre un terme définitif au pluralisme dans notre pays, (...) et d’instaurer une fois pour toutes le bipartisme à l’américaine, deux partis et deux seuls, avec quelques satellites décoratifs pour sauver les apparences. Si cette manœuvre réussissait, cela voudrait dire que les Français seraient à l’avenir condamnés à choisir à tous coups, entre l’UMP et le PS, l’UMP et ses satellites et le PS et ses satellites.
"
Je ne veux pas donner l'air de jouer les Cassandre, mais François Bayrou a cent fois raison. Je ne veux pas d'une France où le choix politique se résumerait à la Droite, la Gauche, ou les extrèmes.

13/04/2008

Par hasard

Je suis tombé par hasard sur les délibérations du conseil municipal de la Courneuve du 21 Avril 2005. Vous me direz que ça date un peu, mais après tout mieux vaut lire tard que jamais...
Voici donc les montants des subventions annuelles attribuéss aux associations et organismes de la Courneuve. Je vous laisse juger : à "Loisirs et solidarités des retraités", 450 Euros. A "Force Ouvrière", 3 900 Euros. Aux "Restaurants du coeur" 500 Euros, mais à "La Courneuve Fleurie" 4 500 Euros... Attendez, ce n'est pas tout. Plus loin on voit que le "Secours Catholique" a obtenu 305 Euros, l'"Association des Amis du Musée de la Résistance" 380 Euros, la "Prévention Routière" 300 Euros, la "Croix Rouge Française" 700 Euros, mais la "CGT Union Locale" a elle reçue dans la même délibération 17 000 Euros !. "La Courneuve Environnement" a obtenu 700,00 Euros, "Jade", une association d'insertion sociale 15 244 Euros. Enfin 2 515 Euros ont été attribués au "Secours Populaire". Ne trouvez-vous pas que certains montants peuvent prêter trop facilement le flanc à polémique ?

09:35 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actu, la courneuve

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu