Avertir le modérateur

14/09/2009

Pour : Une grève durable

Le mot est à la mode, alors pourquoi pas un jour la première grève "durable" ? Pas dans le sens d'une longue grève, mais plutôt un code de bonne pratique, qui s'il ne rend pas la grève sympathique pour autant permet au moins de l'envisager sous la forme d'une préoccupation de notre environnement.

L'actualité étant aux commandes, pour commencer interdiction de jeter le lait ; cela tombe sous le sens et démontre à quel point il faut passer à une autre forme d'action. Les dons massifs aux associations caritatives, voire dans les quartiers plutôt que sur les marchés seraient déjà un premier pas.

Sinon de manière plus générale et théorique, terminé les pneus qui brûlent devant les piquets de grève : surtout si c'est pour lutter contre la taxe carbone... Autre souci les dechetteries, qui devraient rester ouvertes pendant les "journées nationales d'action", pour éviter la constitution d'une décharge sauvage devant les grilles fermées... Dans le même ordre d'idée, plus d'auto-collants de fabriqués puis distribués à l'occasion de telle ou telle manifestation, et qu'on retrouve au mieux sur les réverbères, au pire sur les troncs d'arbre en bord de rue. Dans tous les cas, la dépollution qui suit a un coût non négligeable pour la société. Enfin comment ne pas terminer en évoquant la grève de l'enseignement, qui retire des heures de savoir et de connaissances aux élèves. Aux heures perdues s'ajoute alors l'injustice, car tous les élèves ne sont pas égaux devant les rattrapages nécessaires...

 

18:59 Publié dans Pour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grève, durable

17/04/2009

Pour : des économies dans le train de vie de l'Etat

Si j'ai bien compris l'article du Figaro, c'est uniquement - et nécessairement - pour des raisons d'ordre économique que François Bayrou va se retrouver privé de garde du corps. Terrain glissant s'il en est, car jusqu'à présent nous n'avons pas bien vu quelle politique était menée pour réduire le train de vie de l'Etat (Cf. le salaire du Président de la République, ou celui du Président de l'AMF). Mais si Nicolas Sarkozy est à la recherche de "vivier d'économies", je ne peux que lui conseiller de lire La Princesse de Clèves le rapport annuel de la Cour des Comptes. Il y trouvera sans aucun doute des pistes. Par exemple, dans le rapport de 2007 il lira que dans le domaine très discret des conservateurs des hypothèques "(...) plusieurs anomalies notables demeurent, qui laissent le système du « salaire » des conservateurs encore entouré d’irrégularités et d’opacités." La Cour poursuit : "En 2006, les montants des rémunérations se sont étagés, selon les conservations, entre 55 000 € et 245 000 €.(...) Dix-neuf conservations offraient en 2006 des rémunérations supérieures à 180 000 € annuels nets, dont trois de plus de 240 000 €" (1). Ce n'est là qu'un exemple, mais en cherchant bien nul doute qu'il y a encore bien de la marge et qu'il s'agit uniquement de volonté politique.

Sinon, pour en revenir au coeur de l'article du Figaro, une observation : Quel dommage que la transparence ne soit pas poussée jusqu'à publier la liste des personnalités qui pourront continuer à bénéficier d'un garde du corps et celles qui - au nom de l'économie - se verront retirer cette possibilité. Je pense que la publication de cette liste réserverait bien des surprises...

 

(1) Rapport Annuel 2007 de la Cour des Comptes, pages 435 et suivantes.

02/03/2009

Pour : la mise en place d'un prix d'usage

Un billet d'avion pour 25 Euros ? Une location de voiture pour 19 Euros et 90 centimes ? Sur le papier oui, dans la réalité non. Entre les taxes d'aéroport dans un cas et le kilométrage dans l'autre, le prix payé par rapport à la prestation proposée est bien supérieur. La faute aux petites lignes que personne ne lit, et qui précise par exemple que la location de la voiture s'entend pour un forfait de 0km. Comme si tout un chacun louait une voiture uniquement pour rester devant l'agence... Idem pour la taxe d'aéroport et la surcharge carburant, dont je me demande bien dans quelles conditions on peut se dispenser de les payer...
C'est pourquoi il faut mettre en place une loi toute simple que je qualifierais de loi du "prix de l'usage"(1) qui considérerait que le prix indiqué doit correspondre à la réalité de la prestation proposée(2). Si une compagnie aérienne affiche un vol Paris-Lisbonne pour 50 Euros, le voyageur ne doit pas payer plus. Pas de frais de dossier, de surcharge x ou taxe y ou autre. Dans le cas de la location de voiture, les entreprises concernées se mettraient d'accord sur un kilométrage minimal correspondant aux usages en vigueur, à partir de ce que la grande majorité de la clientèle consomme effectivement. Par extension la loi permettrait aussi de mettre de l'ordre dans l'imbroglio des forfaits des opérateurs de téléphonie mobile, et des tarifs pour la consommation d'électricité ou de gaz. Mais qui osera se lancer dans une réforme qui doit avant tout profiter au consommateur ?

(1) L'expression exacte serait le "juste prix", mais vous comprendrez que je cherche à éviter cette appellation...
(2) En me relisant avant publication je me demande si une telle loi n'existe pas déjà en fait, mais dont les modalités sont si floues qu'elles permettent tout de même les abus que je dénonce. En ce cas un toilettage de la loi s'impose plus que la création d'une loi supplémentaire.

27/01/2009

Pour : un comptage plus précis des manifestants (III)

La manifestation du 29 janvier prochain est annoncée comme la plus importante de ces dernières années. Mais faute d'existence d'un instrument de mesure reconnu, les chiffres les plus fous risquent de circuler (je m'attend au million, de toute manière c'est invérifiable). Pourtant, c'est bien sur la base du nombre réel de manifestants que la gauche et les syndicats entendent peser sur le gouvernement. Cet événement doit vous aider à comprendre pourquoi je milite sans relâche pour un comptage plus précis des manifestants(1). J'ai envie d'ajouter le plus précis possible. J'agis ici en toute neutralité, et seule la vérité du nombre me préoccupe. Le fait que certaines manifestations soient plus médiatiques et/ou plus importantes que d'autres ne font qu'ajouter à mon argumentation. Avec un minimum de méthode, une marge de plus ou moins 10% peut être atteinte. Je vous rappelle qu'aujourd'hui on annonce des chiffres qui varient du simple au triple, sans que cela ne semble gêner personne ! Ce grand écart s'explique tout simplement : chacun prenant le nombre qui l'arrange, tout le monde est satisfait...
Mais imaginez un instant un nombre officiel – donc unique - annoncé par un organisme indépendant, preuves et méthode de comptage à l'appui. Vous voyez bien qu'en ce cas la donne change du tout au tout, et à quel point la réussite ou l'échec d'une manifestation dépend bel et bien du nombre de personnes qui y participent. C'est pour cela qu'il faut être le plus précis possible(2).

(1) Je militais avant pour un comptage précis des manifestants, mais ce terme a été pris au pied de la lettre, et certains imaginaient que je voulais compter au manifestant près....
(2) Prendre le nombre annoncé par les organisateurs et celui de la préfecture, les additionner et ensuite diviser le résultat par deux n'est pas plus précis, loin de là !

30/12/2008

Pour : la Paix dans le Monde

Je suis pour la Paix dans le Monde, et plus particulièrement en ce moment pour la Paix au Proche-Orient. Je sais bien qu'une fois que j'ai dit cela je n'ai pas fait avancer la Paix d'un pouce, mais comme on dit "ça va mieux en le disant". Ce qui m'a le plus troublé ou qui m'a fait m'interroger, ce fut d'apprendre que c'était là-bas "la guerre". Comme si cette région avait été en Paix ne serait-ce qu'un seul jour...Les images qu'on nous montrent à la télévision ont hélas un air de déjà vu.
Si les réactions sont unanimes pour condamner l'attaque d'Israël et demander que cessent les combats, j'ai été surpris de la non-réaction de l'ONU. Pas de réunion en urgence du Conseil de Sécurité, pas de résolution en vue. Pourtant l'ONU a par le passé condamné cautionné des actions militaires...

Complément du 1er janvier 2009

Le Conseil de Sécurité s'est réunit, mais la résolution déposée par la Lybie a été rejeté.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu