Avertir le modérateur

10/02/2009

Lefebvre, l'OTAN et le Cerveau.

Dans son interview d'hier, Frédéric Lefebvre est revenu sur la prochaine intégration de la France dans la chaîne de commandement de l'OTAN. Si vous prenez le temps de regarder la vidéo, vous verrez également que le porte-parole de l'UMP en profite pour jeter sa haine sur François Bayrou. A peine le journaliste évoque t-il son nom, que la réplique - sans doute préparée d'avance - fuse telle une fusée (!) : "Ah...l'homme du passé !". Hélas, n'en déplaise à Frédéric Lefebvre le débat n'est pas de parler du passé(1). L'intégration à l'OTAN c'est pour aujourd'hui et c'est pour longtemps, sans consultation ni même explication(2). Et comme l'a fort justement noté François Bayrou lors de son discours de clôture de la convention nationale du MoDem, "(...) il n'est pas sérieux d'imaginer qu'une décision de cette importance puisse être remise en cause à chaque alternance. Une majorité gagne, on entre dans le commandement intégré de l'OTAN, l'autre majorité gagne, on sort du commandement intégré de l'OTAN. (...) C'est impossible". Nous n'avons pas eu le choix, Il a décidé pour nous de ce qui était le mieux pour sa la France. Moi je regrette déjà toute cette époque où nous n'étions pas dans l'OTAN, ce qui permettait parfois d'en rire. Et pourquoi pas imaginer un "remake" avec notre actuel porte-parole de l'UMP en "Cerveau" ? Mauvaise idée en fait, car le hold-up serait certainement raté !

(1) Patience...nous aurons bientôt l'occasion de parler du passif de l'UMP !
(2) J'aurais compris - à défaut d'apprécier - que le Président de la République vienne à l'Assemblée Nationale expliquer sa décision. Il en a désormais le droit.

15/04/2008

Le MoDem, la vraie force du futur

Comme adhérent du MoDem, je ne peux que soutenir François Bayrou dans son combat pour l'émergence d'une nouvelle force, la force démocrate. De sa conférence de presse d'hier, je retiendrais ces mots, que je vous demande de méditer (c'est moi qui ajoute du gras là où je veux insister)  : "Car il y va d’un(...) enjeu bien plus important que l’existence d’un parti ou le combat d’un homme ou d’une équipe.
(...). Le fond de cette manœuvre, c’est de mettre un terme définitif au pluralisme dans notre pays, (...) et d’instaurer une fois pour toutes le bipartisme à l’américaine, deux partis et deux seuls, avec quelques satellites décoratifs pour sauver les apparences. Si cette manœuvre réussissait, cela voudrait dire que les Français seraient à l’avenir condamnés à choisir à tous coups, entre l’UMP et le PS, l’UMP et ses satellites et le PS et ses satellites.
"
Je ne veux pas donner l'air de jouer les Cassandre, mais François Bayrou a cent fois raison. Je ne veux pas d'une France où le choix politique se résumerait à la Droite, la Gauche, ou les extrèmes.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu