Avertir le modérateur

11/09/2011

Recycler le passé

ségolène royal,de gaulle,appel,contrat,primaires,parti socialisteségolène royal,de gaulle,appel,contrat,primaires,parti socialisteRecycler le passé. C'est ce qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai découvert le contrat de Ségolène Royal avec la Nation. Car enfin, comment ne pas se demander si la candidate aux primaires du parti socialiste ne se prend pas pour le Général de Gaulle ? On est en droit de se poser la question quand on accolle au contrat de la présidente de région Poitou-Charentes  l'appel historique du 18 juin 1940.

Même emblême de drapeaux entrecroisés surmontant le titre, même filet pour encadrer le texte(1), même signature dans la mesure où dans les deux cas le nom est lisible. Au "Vive la France !" qui conclut l'appel du Général de Gaulle, Ségolène Royal oppose un "Vive la Liberté, l'Egalité, la Fraternité !" auquel le point d'exclamation ne manque même pas. Alors plagiat ou volonté de secouer les consciences comme le souhaitait le Général lorsqu'il lança son cri ? Plus prosaïquement je ne vois ici qu'un simple recyclage du passé, traduisant implicitement une incapacité à créer. Par extension comment imaginer un programme politique neuf à partir d'une iconographie aussi ancienne(2) ?


(1) Juste le bleu-blanc-rouge de l'appel de juin 1940 transformé en un éventail de couleurs, symbole de la diversité de la France ?

(2) On considère qu'une oeuvre littéraire tombe dans le domaine public après 70 ans, ce qui permet cette ré-utilisation sans crainte de poursuite judiciaire. 

01/12/2010

Contre : l'appel d'Eric Cantona

Il faut croire que tout le monde a son idée pour sortir le pays de la crise. Eric Cantona a la sienne et propose la révolution douce en invitant tout le monde à retirer ses avoirs de sa banque.  Je suis contre cette idée. Ce qui m'impressionne le plus dans cette histoire* ce n'est pas tant l'idée en soi que le fait qu'elle soit relayée avec autant de complaisance, des banques affirmant même avoir peur. Car enfin si on creuse un tant soit peu on s'aperçoit que tout ceci est idiot.
D'abord très rares sont ceux qui font remarquer que pour retirer ses sous il faut d'abord en avoir. Ils sont par contre inexistants ceux qui pensent aux conséquences non pas pour les banques mais pour l'individu en question, certain le 7 décembre de révolutionner le système sans canon. Plus de banque ne signifie pas plus d'argent, il signifie que tout doit se faire SANS la banque. Commençons par le volet recettes, et imaginons que tous les tiers que nous rencontrerons se montrent très coopératifs. Plus question d'avoir son salaire par virement bancaire (eh oui !), il faudra aller le chercher en liquide chaque mois. Idem pour le moindre remboursement santé en provenance de la sécurité sociale et/ou de la mutuelle. Une heure de queue pour un remboursement de 4 euros et 25 centimes... Mais il faudra aussi faire la queue pour les allocations familiales, ce n'est pas le même guichet... Sans compter qu'il faudra revenir chaque mois ce qui risque de devenir lassant à la longue convenez-en.
Coté dépenses le tableau ne sera guère plus rose si j'ose dire. Passe encore pour les dépenses courantes, mais que se passera t-il lorsqu'il faudra changer la voiture, en acheter une seconde ou bien se lancer dans l'immobilier et acheter un logement ? Comment convaincre vendeur et notaire que oui, vous vous engagez à rembourser chaque mois en liquide votre prêt durant 15 ou 20 ans sans jamais faillir. A supposer un instant que vous obteniez un aménagement de prêt - disons un remboursement annuel pour ne vous déplacer qu'une fois l'an - cela restera tout de même très lourd à gérer. Et je passe sur le fait que vous auriez tout intérêt à demander le même mode de paiement pour le gaz, l'électricité, l'opérateur de téléphonie mobile, les impôts et j'en oublie sans doute !
Bref, le système bancaire en dépit des défauts qu'on veut bien lui trouver** reste le meilleur moyen de gérer son argent au quotidien. C'est ce qu'Eric Cantona semble avoir perdu de vue***.

* Je devrais en toute logique dire ce "buzz" mais je deteste vraiment trop ce mot, et c'est pour ne pas y participer que je n'ai posé aucun lien dans mon billet.
** Je crois comprendre qu'Eric Cantona en veut en réalité aux banques d'investissement et non pas aux banques de dépôt. En ce cas l'appel devrait consister à demander de retirer des banques tout investissment (livret A, plans d'épargnes, prêts...) et ne conserver que le seul compte courant. Autrement dit de n'utiliser la banque que pour sa partie "dépôt".
*** Bien entendu le 8 décembre un second appel précisera qu'Eric Cantona a appliqué à son cas personnel sa "révolution tranquille".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu