Avertir le modérateur

09/01/2013

Et pour un frôlement de plus...

On parle beaucoup d'astronomie en ce moment et sur le fond ce n'est pas pour me déplaire, moi qui a toujours eu un intérêt particulier pour le monde des étoiles. Mais hélas la plupart du temps les articles que l'on peut lire dans la presse non spécialisée ne sont pas à la hauteur. Le dernier sujet - le retour d'Apophis - ne déroge pas à la règle. Ce qu'il y a d'extraordinaire c'est que j'ai déjà évoqué le caillou ici-même.

Mais reprenons les termes utilisés dans l'article du Figaro de ce jour. Tout d'abord voyons ce beau chapeau car l'astéroïde va "frôler" la Terre. Une fois de plus le terme frolé est bien mal choisi (euphémisme !). Si je compare avec cet autre frôlement il en est même diablement éloigné. En reprenant mon échelle, il faudrait placer votre bille à 536 Kilomètres pour simuler le "frolé" du journaliste. Preuve par l'absurde que le terme est tout sauf approprié à l'événement.

Voyons ensuite le nom même d'Apophis dont on veut nous faire croire qu'il vient en droite ligne de la tradition consistant à donner aux sphères qui nous entourent des noms de Dieux mythologiques. Ici la réalité est bien plus terre à terre si j'ose dire. Il faut se replacer en 2004 quand l'astéroïde a été baptisé. A l'époque il fallait marquer les esprits et faire prendre conscience à l'opinion publique du danger de ces bolides célestes. Il a donc été nommé Apophis non pas en hommage à un Démon lambda mais à cause de la bande dessinée "On a marché sur la Lune" où Tintin à bord de la fusée qui l'emmène vers la Lune manque d'entrer en collision avec ... Apophis. Je n'ai de cesse de le dire ici au fil de mes billets, toutes ces histoires d'astéroïdes n'ont pour unique objectif que de justifier des budgets. Nous n'avons rien à craindre ni d'Apophis ni de tout autre bolide. Qu'on se le dise une fois pour toute.

Pour conclure enfin je veux tout de même signaler que l'article dit une chose et son contraire - ce qui ne fait qu'apporter de l'eau à mon moulin : Au début on nous explique que "les passionnés d'astronomie seront ravis de pouvoir découvrir à l'œil nu un astéroïde géant mercredi soir." pour ensuite corriger le tir et finalement admettre que "les astronomes amateurs pourront l'observer, peut-être même avec de simples jumelles". Sur Twitter on appelle ça un "#fail".

 

18:39 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : astéroïde, astronomie

29/06/2012

Astéroïde mon amour...

C'est maintenant une vraie histoire d'amour entre la Terre et les astéroïdes. Le Figaro de ce jour le dit sans ambages : il faut maintenant "Détecter les astéroïdes pour mieux protéger l'humanité", avec ce sous-entendu terrible : il ne s'agit même plus de savoir si la Terre risque d'être percutée par un astéroïde mais de savoir quand. Les comptes sont faciles à faire : "On pense qu'il se produit un événement de cette intensité tous les 100.000 ans environ." dit Patrick Michel, astrophysicien à l'observatoire de la Côte d'Azur . L'application du fact checking permet donc d'en déduire qu'en 1 million d'années 10 événements de ce genre sont arrivés. D'autant que ce type de collision n'est pas mineur : "On peut raisonnablement imaginer qu'un astéroïde de 140 mètres puisse rayer la France de la carte", rien de moins. Les dinosaures ont vécu sur Terre durant près de 100 millions d'années, personne ne le conteste. Le fait que ce soit un astéroïde percutant la Terre qui est à l'origine de leur disparition n'est pas non plus contesté. Mais alors comment ces dinosaures ont-ils survécu à 99 collisions avant de périr avec la 100ème ? 

Pour le reste, je persiste à dire que notre Univers c'est avant tout du vide. Le plus incroyable c'est qu'il y a à peine un mois, ce même journal nous expliquait que - quand bien même la galaxie d'Andromède entrerait en collision avec notre voie lactée, "les étoiles qu'elles contiennent sont très éloignées les unes des autres et pourraient très bien ne pas entrer en collision durant cette rencontre, selon eux". Il y a là des contradictions que je n'arrive pas à résoudre.

20/11/2011

Quand un astéroïde "frôle" la Terre...

Comme l'a dit récemment un homme politique, quel dommage que les français ne soient pas si forts que cela en calcul mental. Autrement on ne pourrait pas leur annoncer qu'un astéroïde a "frôlé" la Terre comme je l'ai lu ici : "L'astéroïde 2005 YU55 a "frôlé" notre planète dans la nuit de mardi à mercredi, en passant à quelque 324.600 km du centre de la Terre."
La taille de 2005 YU55 étant de 400 mètres, il passe en réalité à 811 500 fois son diamètre de notre planète, pas de quoi s'affoler.
Vous persistez à ne pas visualiser la situation ? Prenez une bille (diamètre 1,5cm ), elle représentera notre astéroïde. Pour simuler la notion de "frôlé" chère aux journalistes il vous faudra placer la Terre (une sphère de 47 mètres de diamètre pour respecter les proportions ! ) à 12 kilomètres, 172 mètres et 50 centimètres. Comme quoi avec un minimum de calcul on voit qu'il y a tromperie intellectuelle et que le terme de "frôlé" est clairement inadapté. A moins qu'on ait voulu faire peur à peu de frais...

17:38 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : astéroïde, terre, 2005 yu55

28/07/2010

Je n'y crois pas : la fin du Monde en 2182

Je l'ai déjà dit à propos d'Apophis, je le redis ici pour 1999 RQ36 : Il n'y a aucune chance(1) pour que cet astéroïde percute la Terre en 2182 ou plus tard(2)... Par contre il y a toutes les chances pour qu'on augmente à l'avenir les crédits affectés à la recherche dans ce secteur car "la priorité est d'améliorer [la] capacité à prévoir avec précision la trajectoire de ces objets, pour l'instant limitée à environ 80 ans". Voilà tout est dit, faire peur pour avoir des sous. Désolé de paraître si radical, mais c'est hélas une vérité qui elle n'a pas besoin de probabilités. Grand amoureux des sciences et de la recherche dite "fondamentale", je ne peux que m'étrangler d'indignation en lisant ce genre d'annonce qui ne fait en rien progresser l'astronomie. La suite au prochain épisode astéroïde...

(1) J'insiste, je persiste et je signe : aucune chance sur l'infini. Zéro chance.
(2) Je n'emploie pas l'expression "plus tôt" car on sait déjà que ça ne peut pas être plus tôt que 2182.

31/12/2009

Je n'y crois pas : la fin du Monde en 2036

C'est à croire que nous devons vivre dans une peur permanente de quelque chose : quand ce n'est pas la surpopulation, la fin de toute énergie, l'appauvrissement des sols, les eaux qui montent et les glaciers qui fondent, c'est ce bon vieil astéroïde de la mort qui prend le relais. Ce coup-ci c'est du lourd, comme on aime à dire : un astéroïde va percuter la Terre en 2036. On lui a même donné un nom, Apophis. Voilà pour la version courte et choc. Mais ne vous attendez à rien d'autre en lisant l'article, car tout - je dis bien tout - contredit le titre raccoleur : la menace est inexistante. Et bon réveillon !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu