Avertir le modérateur

16/05/2017

Contre : l'attribution des droits TV de la Champion's League à SFR

C'est SFR qui a décroché l'exclusivité de la diffusion de la coupe d'Europe des clubs champions*. J'ai lu sur internet pas mal de critiques sur cette décision** mais pas celle que je me propose de développer.
J'estime qu'en effet cela pose un problème d'égalité. Car contrairement à Canal+ ou à Bein Sports, SFR est avant tout un opérateur Internet et l'accès à ses chaînes est réservé à ses seuls abonnés. Pour être plus précis, un abonné de SFR pouvait voir la C1 même si les droits avaient été donné à Canal+ ou à Bein Sports, alors qu'un abonné de Canal+ ou de Bein Sports ne pourra pas voir cette même C1, sauf à devenir un abonné de SFR.
Les fans de sport qui ont SFR comme opérateur internet sont pour la plupart déjà abonnés à Canal+ et à Bein Sports. A l'inverse, les fans de sport abonnés à Canal+ et Bein Sports qui ont Orange, Free, Bouygues ou autres comme opérateur internet ne pourront pas regarder la Champion's League sur leur téléviseur***.
Il y a là un mélange des genres entre contenant et contenu qui ne me plait pas. Par analogie c'est comme si l'on accordait une concession d'autoroute à un constructeur automobile, qui déciderait en retour de réserver l'usage de sa route à ses seules voitures.
Pour rester dans le domaine de la téléphonie, je n'oublie pas qu'Orange a été contraint en son temps de céder son exclusivité sur les ventes d'Iphone qu'il était dans un premier temps le seul autorisé à commercialiser. Dès lors je ne vois pas en quoi la situation de SFR vis-à-vis de la Champion's League serait différente de celle d'Orange vis-à-vis d'Apple.

* Plus connu désormais sous la dénomination Champion's league ou encore C1.
** Celle sur l'audience espérée, entre autres.
*** SFR propose bien un abonnement "hors SFR" pour regarder ces chaînes de sport mais uniquement sur tablette ou téléphone et pas sur TV.

24/02/2015

De l'aléa du tirage au sort

Le journal le Monde se fait l'écho d'une proposition du mathématicien Julien Guyon à propos du tirage au sort de la ligue des champions afin dit-il "de rendre le tirage plus aléatoire". C'est cette expression qui m'a fait bondir sur mon clavier pour répondre via mon blog.
Rendre le tirage (plus) aléatoire dites-vous ? Mais rien de plus simple ! Il suffit de passer au tirage intégral, tout le monde dans le même pot. Les champions nationaux des 8 premiers pays de l'indice UEFA seraient assurés de ne pas se rencontrer au 1er tour mais c'est tout.
Les plus jeunes de mes lecteurs ne le savent sans doute pas mais cette phase de poule est clairement anti-sportive puisque son but (inavoué) est de protéger les plus gros clubs de tout aléa sportif. Mon système* a pour mérite de mettre au centre du terrain la glorieuse incertitude du sport. Depuis combien de temps un club comme le FC Barcelone ou le Bayern de Munich n'a t-il pas joué sa qualification sur un seul match, face à une équipe courageuse et déterminée des îles Féroé ou de la Hongrie ?
Personne aussi - ou si peu - n'a souligné jusqu'à quel point la protection est organisée puisque quand bien même un "gros" club serait éliminé dès la phase de poule, comme par hasard la place de troisième est synonyme de reversement dans la ligue Europa.
C'est bien entendu cela qu'il faut dénoncer - et combattre - plutôt que promouvoir un meilleur aléa certes mathématique mais pas du tout sportif.

* Qui n'est rien d'autre qu'un système éprouvé durant une grande partie du XXème siècle et dont on ne peut pas dire qu'elle a porté comme champion des "petits" clubs.

30/08/2009

Football : Le tirage sans le sort

Le tirage au sort cette semaine des groupes de la Ligue des Champions a permis de mettre au jour un point du règlement qui jusqu'à présent était resté dans l'ombre : Deux clubs français à forte audience ne doivent pas jouer le même soir. Il a donc fallu tricher avec le sort, et l'aider un peu afin que Marseille et Lyon ne jouent pas en même temps, quitte à réduire à néant les espoirs du club phocéen d'accéder aux 8ème de finales au sortir des matches de poules(1). 
Aux articles que l'on peut lire ici ou , il faut ajouter que ce n'est que la suite d'un long processus, engagé lorsque la Coupe d'Europe des Clubs Champions a fait place à la Champion's League(c). Fini les matches à élimination, parfois directs. Terminé les déplacement périlleux aux îles Féroés ou en Bulgarie après un 0-0 surprise à domicile(2). Place aux poules, qui garantissent 5 matches télévisés et surtout réduisent la part de hasard quant aux clubs qualifiés. Le comble étant atteint lorsqu'on sait que de toute manière les éliminés seront reversés en coupe de l'UEFA. Ne nous y trompons pas, cette disposition n'est pas là pour aider les perdants, mais bel et bien pour soutenir les clubs "forts", qui ont ainsi une seconde chance de sauver leur saison. Bref cette année le tirage a bien eu lieu, mais sans le sort qui doit logiquement l'accompagner. La glorieuse incertitude n'existe plus, remplacée qu'elle est désormais par l'appât du gain télévisé(3).

(1) Cette phrase pourrait laisser croire que je suis un supporter du club de Marseille. Je précise ici que non.
(2) On me corrigera si nécessaire, mais je crois bien me rappeler qu'au départ les premiers tours étaient  joués sur un seul match. Sous la pression des "gros" on institua alors le concept de matches aller et retour.
(3) Je veux bien vous le concéder, je regarde des matches de Champion's League à la télévision. Mais jamais les matches de poules ; et lors des matches à élimination seulement le "retour".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu