Avertir le modérateur

07/07/2008

N'oubliez personne

Un souffle de liberté a parcouru une bonne partie du Monde avec la libération d'Ingrid Bétancourt. Elle et bien d'autres n'ont toutefois pas arrêté de répéter qu'il ne fallait pas pour autant oublier les autres otages, celles et ceux qui sont toujours retenus contre leur gré en Colombie. Mais je n'ai entendu aucune voix s'élever et rappeler qu'à Guantanamo, des centaines de "prisonniers" sont aux mains des Etats-Unis au mépris de tout droit élémentaire. Entre les FARC et l'Administration Bush, les plus inhumains ne sont pas ceux que l'on croit de prime abord. L'enlèvement en Colombie – s'il est bien évidemment condamnable – relève d'un choix politique des FARC. La détention à Guantanamo relève de l'arbitraire, la personne détenue ne pouvant même pas connaître les charges pesant contre elle. Ingrid Bétancourt a rappelé les mauvais traitements qu'elle a subit durant sa longue détention. Des preuves existent maintenant pour démontrer que la torture est régulièrement pratiquée à Guantanamo. Ingrid Bétancourt a été libérée sans conditions, à la suite d'une audacieuse opération militaire. De nombreuses personnes ont passé plusieurs années à Guantanamo avant d'être relachées, libres, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elles. Ni par les Etats-Unis, ni par leur pays d'origine. Alors combattre pour la Liberté est un noble combat auquel j'adhère sans réserves, mais quitte à dire "n'oubliez personne", n'oubliez vraiment personne.

06/06/2008

La démocratie face à la barbarie

L'éditorial du journal "Le Monde" de ce jour se termine par cette phrase : « La démocratie ne peut combattre la barbarie en renonçant au droit. » Je m'interroge moi aussi, mais en ces termes : «  La démocratie doit-elle renonçer au droit pour combattre la barbarie ? ». Ou bien « Renoncer au droit est-il le prix à payer par la démocratie pour combattre la barbarie ? ».

On le voit, les interrogations ne manquent pas, et c'est là un sujet bien intéressant qui mérite débat. Pour ma part, sans me lancer dans une longue analyse qui ennuierait le lecteur, il n'y a aucun doute : la démocratie est une arme, et une arme diablement efficace contre la barbarie. Les américains, en créant Guantanamo et les "lois" qui tournent autour semblent l'avoir oublié. Le prix en sera payé devant l'Histoire, qui j'en suis convaincu, jugera sévèrement ce manquement à la Démocratie.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu