Avertir le modérateur

16/12/2008

La publicité à la télévision...

Cette loi sur l'audiovisuel public a décidément tous les défauts. Au détour d'un amendement voté hier soir, on a ajouté le ridicule à l'indécence. Indécence du cadeau fait aux chaînes privées, ridicule de l'amendement du placement de produit dans les vidéomusiques, terme législatif du bon vieux "clip".
En terme de publicité, il n'existe pas pire méthode que le placement de produit. La commission européenne ne s'y trompe pas d'ailleurs, et préconise son interdiction. Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, le placement de produit est le fait de promouvoir un bien ou un service à la télévision, mais en dehors des écrans de publicité. Cela va bien au-delà du simple parrainage, qui lui au moins est annoncé et n'avance pas masqué. Non, là ce sera bien plus sournois. Sans compter qu'il y aura du placement de produit y compris dans les désormais fameuses "vidéomusiques".
Cerveaux jusque là disponibles faites attention donc, car les images que vous verrez bientôt sur certaines chaînes cacheront de la publicité en toute légalité. Ce sera à vous de savoir faire le tri. D'où une certaine idée que je défend depuis longtemps et qui plus que jamais me semble nécessaire.

26/06/2008

Contre : La fin de la publicité sur France Télévisions

Le débat sur la fin programmée de la publicité sur les chaînes de télévision du service public enfle à toute vitesse. Qu'il y ait moins de publicité "en général", tant mieux. Mais ici, ce n'est pas l'arbre du rapport qui cache la forêt de la pub, c'est le texte législatif qui cache la récompense pour "services rendus". La polémique s'est déplacée ces dernières heures (car tout va vite en ce moment !) sur la nomination du Président de France Télévisions par l'éxécutif, autrement dit par le Président de la République. En effet, comment se déclarer "indépendant" lorsque l'on doit sa nomination au Président de la République ? On peut toutefois argumenter qu'il en est des présidents de chaine publique comme des ministres, la place n'étant pas autre chose qu'un CDD de trois, quatre ans au pire. Dans le "privé", le couple Le Lay - Mougeotte a tenu les rênes de TF1 durant près de 20 ans... Je pense qu'il faut avoir cette comparaison en tête avant de crier à la mainmise de l'Etat par ce fait.
Mais pour moi les choses sont claires : Nous sommes face au plus formidable retour d'ascenseur jamais vu d'un Président élu envers le média qui l'a aidé durant sa campagne. C'en est même diaboliquement intelligent. Je dis intelligent, car c'est la loi qui va donner de l'argent à TF1, donc pas de "prises illégales d'intérêt" ou autre "entente illégale". Non, ici tout se passe de manière très formelle, et dans les "règles de l'art" s'il vous plaît. Les spécialistes peuvent déjà estimer le montant de la "récompense" à plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de millions d'euros par an. Le grand public lui, ne risque pas de descendre dans la rue pour protester, puisque ce n'est pas l'instauration du CPE ou une attaque contre l'école libre.
C'est toujours difficile à faire comprendre, mais le métier de TF1 et de M6 n'est pas la diffusion de programmes. Autrement dit, TF1 et M6 ne sont pas des chaînes de télévision. Leur métier est autre : c'est de vendre de l'espace publicitaire aux annonceurs. Lisez les rapports annuels de ces deux entreprises si vous ne me croyez pas. Cette "révélation" devrait vous aider à comprendre pourquoi moi et bien d'autres sommes opposés à cette "réforme".
Et quand je parlais de diabolique je voulais souligner la perspective d'une seconde coupure publicitaire durant les films, génératrice d'encore plus de recettes pour les chaînes concernées...

31/05/2008

Contre : une seconde coupure publicitaire pendant les films

Comme vous le lirez dans l'article du Figaro, "à l'automne, une loi organisera la fin de la publicité sur France Télévisions et le transfert des recettes vers les chaînes privées." Bref, il y aura une seconde coupure publicitaire pendant les films. Ce qui est effrayant ici n'est pas tant de savoir qu'il y aura encore plus de lessives sur nos écrans, mais que cette disposition n'a d'autre but que de donner plus d'argent aux chaînes privées. TF1 devrait ainsi récupérer "entre 200 millions et 360 millions d'euros selon le scénario retenu par le gouvernement.". M6 de son coté pourra tabler sur 65 millions d'Euros au pire, 130 millions au mieux. D'autres critiqueront bien mieux que moi ce que tout ceci a de choquant. Pour ma part, je voudrais que cela ouvre les yeux du grand public, que celui-ci réalise enfin que le métier des chaînes de télévision n'est pas de diffuser des émissions, des films ou des retransmissions sportives, non. Le métier des chaines de télévision est de vendre de l'espace publicitaire aux annonceurs. Les émissions, films et autres ne sont là que pour "aider" ces même annonceurs à connaître quelles cibles seront devant l'écran.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu