Avertir le modérateur

06/07/2008

Dopage et langue de bois

Le Tour de France 2008 vient de s'élancer. A défaut d'être le "tour du renouveau", cette 95ème édition se doit d'être exemplaire sur le plan de l'éthique sportive. Rappelons ici que tous les vainqueurs depuis 1998 sans exception – ont été soit convaincus, soit soupçonnés de dopage. Mais à mon sens les règles du jeu sont faussées dès le départ de ce tour. Voyez ce communiqué officiel – presque triomphal – publié ce jour : "Trente-six tests sanguins ont été effectués dimanche avant le départ de la deuxième étape du Tour de France, sur des coureurs de quatre équipes différentes (Lampre, CSC, Columbia et Saunier Duval), et aucun n'a été déclaré inapte."
Inapte...ce terme me laisse bien sceptique. Je ne suis spécialiste ni en lutte contre le dopage, ni en hématologie. Néanmoins, je sais que le taux d'hématocrite au-delà duquel un coureur cycliste est dopé inapte est de 49%. Le taux rencontré chez vous et moi est lui de 42 ou 43%. Autrement dit, ce règlement légalise - j'assume ce terme - le dopage. Et combien sont-ils encore à prendre des substances sous couvert d'un certificat médical ? La lutte efficace contre le dopage passe par l'interdiction pure et simple de tout traitement à "usage thérapeutique". Un coureur a besoin de soins ? Il se soigne, et malade ne peut donc participer à aucune épreuve sportive. C'est aussi simple que cela, et le sport en sortira grandi.

16:09 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, tour de france, dopage

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu