Avertir le modérateur

14/09/2016

Ce que l'on sait : on ne sait rien (de plus)

Dans le contexte actuel d'état d'urgence les articles sur le terrorisme sont nombreux. Depuis quelque temps déjà pullule les titres à base de "ce que l'on sait sur ...". Je dois avouer que je n'avais encore jamais lu les articles avec un tel titre car je supposais - a priori - que le contenu était bardé de conditionnels et que dès lors on devrait plutôt titrer "ce que l'on ne sait pas".
Mais pour me faire une idée plus précise je me suis décidé à lire un tel article. Je n'ai pas eu de mal à en trouver un dans le magazine "Challenges", et il est intitulé "Terrorisme: ce que l'on sait du mineur de 15 ans qui était prêt à passer à l'acte".
La réalité est que Challenges ne sait pas grand chose : Sur les 46 lignes de l'article seuls 6 font directement référence au titre : deux dans le premier paragraphe où l'on apprend que "Le mineur de quinze ans, interpellé dans le XIIe arrondissement, avait fait l'objet d'une perquisition administrative en avril et était depuis lors assigné à résidence," puis deux autres dans le paragraphe suivant pour nous dire que "L'adolescent était entendu dimanche en garde à vue par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret, près de Paris". Concernant cet interrogatoire on lira que "le mineur était en contact via Telegram, messagerie internet sécurisée appréciée des djihadistes pour sa confidentialité, avec X." et c'est tout ce que vous saurez de nouveau dans cette affaire. Vous n'apprendrez rien de plus, le reste de l'article étant entièrement consacré à X. et à ses actions.
Avouez que titrer "Ce que l'on sait de ..." alors que cela occupe tout juste 10% de l'article est un peu léger ...

10:24 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : terrorisme

14/03/2009

Terrorisme : le million, le million !

C'est fait. Il y a un million de terroristes dans le monde. Ce n'est pas moi qui le dit, mais un article du quotidien américain USA Today. La "watch list", autrement dit liste de surveillance a atteint ce chiffre. Cette liste a été mise en place par les Etats-Unis dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, et dont l'objet est de mettre en fiche tout individu suspect. Et comme le précise un encadré, les choses sont allées de mal en pis : En mai 2005, 288 000 personnes étaient dans ce fichier, 755 000 en mai 2007 et désormais un million. La hausse est de 32% depuis 2007, et ce en dépit du retrait de 33 000 noms pour cause de "doublon" ou autre information manifestement erronée ou dépassée. D'ailleurs cette histoire de "doublon" reste importante puisqu'on estime que seulement 400 000 noms réellement différents sont présents dans cette base de données. A l'inefficacité du moyen s'ajoute donc l'inefficacité de la gestion. Mais ce que je retiens de ceci est l'ignorance dans lequel nous sommes tous de savoir à partir de quels critères nous pourrions être dans cette liste.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu